Actualités

Publication: "L'Enclos des Lumières", par François Rosset, 2017

Actualité publiée le 10.05.2017

  • F. Rosset, "Enclos des Lumières", 2017. Couverture

François Rosset

L'Enclos des Lumières.
Essai sur la culture littéraire en Suisse romande au XVIIIe siècle

Chêne-Bourg, Georg Editeur, 2017

 

Au début du XVIIIe siècle, dans l’espace qu’on appelle déjà « Suisse romande », une culture littéraire spécifique commence à se développer. Le temps des Lumières verra s’amplifier et se consolider ce mouvement qui nous a légué un patrimoine imprimé et manuscrit d’une très grande richesse.

Ces productions qui résultent de conditionnements particuliers – géophysiques, politiques, confessionnels, anthropologiques, rhétoriques, épistémologiques, moraux – sont généralement éclipsées par les chefs-d’œuvre de Rousseau, d’Isabelle de Charrière ou de Germaine de Staël ; mais leur étude s’avère profitable, car elle permet de mettre au jour la constitution de cette culture littéraire qui, propre à une contrée à la fois très dépendante et très éloignée de la métropole française, finira par se cristalliser dans une forme de conscience nationale.

Plutôt que de célébrer les propriétés de cette culture, ce livre propose de remonter aux sources de notre imaginaire en examinant la formation d’une mythologie qui continue de nourrir, par les images, les figures et les croyances qu’elle a fixées, un sentiment de singularité helvétique dont on mesure encore de nos jours, pour le meilleur et pour le pire, le pouvoir de séduction.

François Rosset est professeur de littérature française à l’Université de Lausanne. Ses travaux portent principalement sur les formes de la fiction au XVIIIe siècle, les Lumières helvétiques et le Groupe de Coppet, l’imagologie littéraire, l’œuvre de Jean Potocki.

Exposition "Germaine de Staël et Benjamin Constant" à la Fondation Bodmer, dès le 20 mai 2017

Actualité publiée le 08.05.2017

  • Affiche de l'exposition

Germaine de Staël et Benjamin Constant

 

L'esprit de liberté

du 20 mai au 1er octobre 2017

 

L’année 2017 sera marquée par un double anniversaire exceptionnel, puisque l’on commémorera à la fois le bicentenaire de la mort de Germaine de Staël (Paris, 14 juillet 1817) et les 250 ans de la naissance de Benjamin Constant (Lausanne, 25 octobre 1767).

Cette coïncidence de calendrier est une occasion idéale de mettre en valeur la trajectoire mouvementée et l’œuvre foisonnante de ce « couple » qui compte parmi les plus célèbres de l’histoire littéraire et politique du monde francophone. Pionniers du romantisme et du libéralisme, précurseurs de l’écriture intime, penseurs majeurs de la modernité, Germaine de Staël et Benjamin Constant ont joué un rôle décisif dans la vie intellectuelle de leur temps, au tournant des XVIIIe et XIXe siècles.

Pour célébrer ce double anniversaire, la Fondation Martin Bodmer accueillera une exposition créée en collaboration avec l’Institut Benjamin Constant (Université de Lausanne) et la Société des études staëliennes (Paris). Elle retracera l’itinéraire de ces deux grandes figures, en mettant en évidence la multiplicité de leurs engagements (combat en faveur des libertés individuelles, opposition à Napoléon, valorisation de la culture allemande…), ainsi que la richesse de leurs idées, lesquelles sont encore d’une étonnante actualité.

Mettant à profit différents types de supports (manuscrits, livres anciens, tableaux, gravures, objets…), ce parcours permettra d’éclairer de manière renouvelée, à travers deux destins croisés, une période charnière durant laquelle s’est dessiné l’avenir de l’Europe, entre Lumières, Révolution, Empire et Restauration.

Pour plus d'informations: http://fondationbodmer.ch/expositions-temporaires/germaine-de-stael-et-benjamin-constant/

L'expostion est accompagnée d’un livre-catalogue richement illustré publié aux Editions Perrin (Paris).

Un clip de présentation de l'exposition a aussi été réalisé avec la Fondation Bodmer.

L'exposition a également d'une large couverture médiatique:

Interview de Léonard Burnand sur RTS-Espace 2, dans l’émission “Versus-Penser”.

Article de la Neue Zürcher Zeitung.

Emission de télévision “Il Tempo e la Storia” diffusée sur la RAI (avec interview de Léonard Burnand).

France Culture, émission “La Compagnie des auteurs”.

Article dans Allez Savoir, le magazine de l'Université de Lausanne.

 

 

Evénement Lumières.Lausanne, "Des archives au numérique", 31 mai 2017

Actualité publiée le 25.04.2017

  • Affiche "Des archives au numérique", 31 mai 2017

 

L’équipe de Lumières.Lausanne a le plaisir de vous inviter à la présentation des projets de sa plateforme en ligne :

Le Pays de Vaud au coeur des débats européens
Des archives au numérique

 

31 mai 2017
Université de Lausanne
Anthropole, auditoire 2064
17h15 – 19h15

 

Programme

17h15   Introduction, par Béla Kapossy et Béatrice Lovis
17h30   Défis de l’édition numérique, par Elisabeth Holm
17h45   A. C. Chavannes et sa ‘science générale de l’homme’, par Rémy Zanardi et Christian Grosse
18h00   Le potentiel critique de la correspondance de Mirabeau à Sacconay, par Auguste Bertholet
18h15   Editer un scriptomane : La Harpe et la Russie, par Danièle Tosato-Rigo, Matthieu Clément, Gregor Jancik
18h30   Barbeyrac et le droit naturel en Suisse romande, par Simone Zurbuchen et Béla Kapossy
19h00   Définir la ‘culture littéraire’ en Suisse romande au XVIIIe siècle, par François Rosset
19h15   Apéritif

Ouvert à tous.

 

Brève présentation

Lumières.Lausanne est une plateforme qui met à disposition des chercheurs et de tout public intéressé par le riche passé culturel de la Suisse francophone des transcriptions de sources jusqu'alors inédites, de la littérature secondaire et des fiches biographiques sur des personnalités qui l’ont marqué. Il s’agit non seulement d’un instrument de recherche et d’un support de publications, mais aussi d’un outil d'enseignement académique, puisqu'elle associe des étudiant-e-s de niveau master et des doctorant-e-s à la saisie et à la valorisation des données. A ce titre, la plateforme sert de laboratoire en humanités digitales, permettant de développer des connaissances dans ce domaine en expansion. La base de données se transforme continuellement en intégrant de nouveaux éléments afin d'améliorer les échanges entre les chercheurs et un public plus large.

Sept projets, dont certains en partenariat avec d'autres institutions, seront visibles dès le 31 mai 2017 sur la plateforme Lumières.Lausanne. Il s'agit, dans l'ordre chronologique de leur développement, des projets Société du comte de la Lippe (1742-1747), Journal helvétique (1732-1782), Correspondance de Mirabeau-Sacconay (1731-1784), La Harpe et la Russie (1783-1795), A. C. Chavannes et sa "Science générale de l'homme" (1788), Correspondance Barbeyrac (1702-1743) et Droit naturel en Suisse (1625-1850).

Conférence de Silvia Sebastiani, « Science de l’homme et histoire des femmes dans les Lumières écossaises », 24 avril 2017

Actualité publiée le 04.04.2017

  • Silvia Sebastiani "The Scottish Enlightenment. Race, Gender and the Limits of Progress", Palgrave MacMillan, Basingstoke and New York, 2013

Section d’histoire, Université de Lausanne, Anthropole 5157

Lundi 24 avril 2017, 17h15

Conférence publique dans le cadre du Séminaire de recherche en histoire moderne

Silvia Sebastiani (EHESS, Paris)

"Science de l’homme et histoire des femmes dans les Lumières écossaises"

Toute personne intéressée est la bienvenue.

 

Silvia Sebastiani est maître de conférences à l’EHESS de Paris et est l'auteure du livre The Scottish Enlightenment. Race, Gender and the Limits of Progress, publié en 2013 chez Palgrave-Macmillan, lauréat du István Hont Book Prize décerné par l’Institut d’Histoire intellectuelle de l’Université de St Andrews.

Conférence de Klaus Vieweg, « The Student Hegel and the French Revolution », 22 mars 2017

Actualité publiée le 09.03.2017

  • Hegels Phänomenologie des Geistes. (Hg. Wolfgang Welsch/Klaus Vieweg). Frankfurt 2008

Section d’histoire, Université de Lausanne, bâtiment Anthropole, salle 5157

Mercredi 22 mars 2017, 17h15-19h00

Conférence publique

Prof. Dr. Klaus Vieweg (Friedrich-Schiller-Universität Jena)

"The Student Hegel and the French Revolution"

 

Toute personne intéressée est la bienvenue.

Klaus Vieweg est l’auteur de nombreuses publications sur l’idéalisme allemand et en particulier sur la pensée de Hegel. Il travaille actuellement à une nouvelle biographie de Hegel, qui paraîtra prochainement chez C. H. Beck Verlag.

Colloque "La scène des théâtres de société", Unil, 27-28 avril 2017

Actualité publiée le 08.03.2017

  • Victor Constant, dessin d'après une boiserie peinte du château de Mézery, 1851 (Musée historique de Lausanne)

 

Colloque international

La scène des théâtres de société.
Des Lumières aux Humanités numériques

27-28 avril 2017

Université de Lausanne

Amphipôle, salle 340


 

Organisation: Valentina Ponzetto


 

Programme

Jeudi 27 avril 2017

9h00 : Valentina Ponzetto (FNS/Lausanne) - Introduction générale

9h25 : Marie-Emmanuelle Plagnol Diéval (UPEC) – Avant-propos : « État des lieux de la recherche sur les théâtres de société ».

La scène comme lieu (présidence : Marie-Emmanuelle Plagnol)

10h00 : Béatrice Lovis (Lausanne) – « Le théâtre de société au château d’Hauteville : survivance d’une pratique à travers les siècles (XVIIIe – XXe s.) »

10h25 : Aline Hodroge (FNS/Lausanne et Rouen/CEREdI) – « La scène staëlienne : une dramaturgie de l’intime »

10h50 : Questions-Discussion

11h20 : Olivier Bara (Lyon 2/IHRIM) – « Scène et salle au théâtre de Nohant : espace fusionnel ou aires de jeu ? »

11h45 : Pierre Causse (Lyon 2/IHRIM) – « Comment faire du théâtre chez soi ? Guides pour la pratique du théâtre de société au tournant des XIXe et XXe siècles »

12h10 : questions-discussion

La scène comme espace de jeu (présidence : Valentina Ponzetto)

14h00 : Guy Spielmann (Georgetown University) – « Scènes "publiques" et scènes "privées" : essai de redéfinition »

14h25 : Jennifer Ruimi (FNS/Lausanne) – « "La scène est quelque part" : espace scénique et espace dramatique dans le théâtre de société au XVIIIe siècle ».

15h50 : Questions-Discusssion

15h20 : Sylvain Ledda (Rouen/CEREdI) – « Espaces intimes, espaces scéniques, scènes instituées »

15h45 : Cécile Guinand (Neuchâtel) – « Les Comédiens de société par Daumier : du regard critique à l’hommage artistique ».

16h10 : Questions-Discussion

 

Vendredi 28 avril 2017

Héritages contemporains des scènes de société (présidence : Danielle Chaperon)

10h00 : Dominique Quéro (Reims Champagne-Ardenne) –– « Que reste-t-il de nos théâtres de société ? »

10h25 : Camille Chollet (Rouen/CEREdI) – « Du Salon à la scène : monter aujourd’hui le théâtre de Carmontelle »

10h50 : Questions-Discussion

11h20 : Marie-Caroline Thuillier – « Théâtre de verdure. Jouer et applaudir au jardin, des Lumières à nos jours »

11h45 : Sarah Meneghello (Paris 13/Icart) – « Le Théâtre d’appartement, théâtre de société engagé dans les combats de son temps »

12h10 : Questions-Discussion

Table ronde : Théâtre et humanités numériques. Bilans et perspectives

Modérateur : Christophe Schuwey (FNS/Lausanne et Fribourg)

Intervenants : Françoise Rubellin (Nantes - Cethefi), Paul Fièvre (OBVIL), Christopher Morse (Harvard), Maria Comsa (Stanford)

 

 

Colloque "Sexualité, parenté, politique et religion", Unil, 24-25 mars 2017

Actualité publiée le 08.03.2017

  • Affiche du colloque "Sexualité, parenté, politique et religion"

 

Colloque international

Sexualité, parenté, politique et religion.
Idées globales, pratiques locales, XVIe-XIXe siècles

24-25 mars 2017

Université de Lausanne

Internef, salle 126

 

Organisation : Sandro Guzzi-Heeb (Université de Lausanne); Lucas Rappo (Université de Lausanne); Loraine Chappuis (Université de Genève, Equipe Damoclès; Aline Johner (Université de Lausanne)

 

Programme

Vendredi 24 mars 2017

9h00-9h20 : Introduction (Sandro Guzzi-Heeb)

Sexualité, religion et confession

9h20-10h00 : David Sabean, « Bible and State : Scriptural interpretation of incest and marriage prohibitions in Baroque Europe »

10h20-11h00 : Aline Johner, « La sexualité et la création d’identités politiques et religieuses à Payerne (1790-1855) »

11h00-11h40 : Georg Fertig, « Deliberate spacing, family capital, and body : fertility in north-western Germany, (1750-1870) »

11h40-12h20 : Sarah Scholl, « Sexualité, contraception et intimité. Le rejet de la confession au XIXe siècle »

14h10-14h50 : Katerina Piro, « The Taboo of Family Planning : Germany’s first demographic transition in ego-documents »

Sexualité et enjeux politiques

14h50-15h30 : Simon Teuscher, « Von den Inzestverboten zur Reproduktion der Gesellschaftsordnung. Nutzungen und Umnutzungen der  “arbor consanguinitatis” »

15h30-16h10 : Jean Noël Sanchez, « Sexualité indigène et mariage chrétien. A l’aune d’un recueil inédit de cas moraux rédigé aux Philippines au XVIIe siècle »

16h30-17h10 : Pascal Firges, « The Politics of extramarital Relationships in French Court Society (seventeenth and eighteenth centuries) »

17h10-17h50 : Arno Haldemann, « Precarious marriages in the canton of Berne around 1800»

17h50-18h30 : Anne-Françoise Praz, « Refonder la politique, refonder la sexualité : socialisme, anarchisme, féminisme et sexualité en Europe et en Suisse (1800-1820) »

 

Samedi 25 mars 2017

Les institutions face aux sexualités illicites

9h15-9h55 : Denise Von Weymarn-Goldschmidt, « “unchristenlich gewibet” Sodomy in Basel in the seventeenth century »

10h15-10h55  : Sandra Schardt, « Regulating illegitimacy and sexuality in early modern Bamberg »

10h55-11h35 : Loraine Chappuis, « Résistance des paillards à l’ordre sexuel : l’affaire du refus de la génuflexion devant le consistoire genevois (1764-1770) »

11h35-12h15 : Nicole Staremberg, « “Au scandale de la faute s’ajoute celui de l’impunité” : discours sur la sexualité et contrôle des mœurs à Lausanne au XVIIIe siècle »

14h00-14h40 : Margareth Lanzinger, « “The illegitimate bed” – kinship and sexuality from the perspective of  “secret”  and “dishonourable” marriage impediments in the nineteenth century »

14h40-15h20 : Karin Orth, « “Unehelichkeit”  als Massenphänomen. Ledige Mütter und ihre Kinder im 19. Jahrhundert »

15h20-16h00 : Patrick Singy, « Gay Insects and the Limits of Liberalism : The Politicization of Nature in the Work of Karl Heinrich Ulrichs (1825-1895)

16h00-16h30 : Conclusions et discussion générale

Programme doctoral "Etudes sur le Siècle des Lumières", journée de mentorat, 16 mars 2016

Actualité publiée le 21.02.2017

  • Page d'accueil du site lumieres.cuso.ch

 

Journée de mentorat

Programme doctoral "Etudes sur le Siècle des Lumières"

Jeudi 16 mars 2017

 

Université de Lausanne

Unithèque, salle de conférence 511

 

 

Organisation et inscriptions: Béatrice Lovis (beatrice.lovis@unil.ch)
 

Programme:

Dès 9h15 : Accueil des participants

9 h 30 : Présentation publique du projet Enccre, « Une édition numérique critique de l’Encyclo-pédie. Pourquoi et comment ? », avec Alain Cernuschi (Unil), Irène Passeron et Alexandre Guilbaud (Institut de mathématiques de Jussieu, Paris)

11 h 30 : Matthieu Clément (Unil), « Pratiques de l’éducation princière. L’enseignement de l’histoire de Frédéric-César de La Harpe au futur Alexandre Ier (1783-1795) »

12 h 30 : Repas de midi

13 h 45 : Nadja Ackermann (UniBe), « Diplomate de la ‘Sattelzeit’ ? La pratique du journal et la conception de soi dans la carrière diplomatique de Jean-Pierre de Chambrier d’Oleyres (1753-1822) »

14 h 45 : Damien Savoy (Unil), « Une Aufklärung catholique à Fribourg ? Parcours, idées et actions des prêtres éclairés Charles-Aloyse Fontaine (1754-1834) et Grégoire Girard (1765-1850) »

16 h 00 : Geneviève Dutoit (Unil), « Images multiples : la part d’Angelica Kauffmann dans la diffusion de son œuvre dans les arts décoratifs »

17 h 00 : Présentation du programme 2017

Conférence de Marius Warholm, "Discours de voyage dans la presse française (1780-1820)", 20 février 2017

Actualité publiée le 06.02.2017

  • Dessin réalisé lors de l'expédition La Pérouse en 1786. L'Astrolabe et la Boussole au mouillage probablement en Alaska.

Dans le cadre du séminaire de recherche d'Histoire moderne, aura lieu la conférence de:

Marius Warholm, "La réécriture viatique : discours de voyage dans la presse française (1780-1820)"

Lundi 20 février 2017, 17h15, salle 5157

 

"La réécriture viatique : le Voyage dans la presse française (1780-1820)" est un projet qui étudie la réception, l’appropriation et la médiation des récits de voyage dans les périodiques français. Empruntant les méthodes et les perspectives théoriques aux domaines des études littéraires, de l’histoire du livre et des médias, il cherche à comprendre le rôle de la presse comme médiateur du voyage et du monde, avec un intérêt particulier pour le fonctionnement du compte rendu comme texte. Le projet est financé par Norges Forskningsråd (Fonds de Recherche de Norvège), et fait partie de Enlighenment News: Periodical Publication, Newspapers, and the Digital Archive, dirigé par Paul Goring (NTNU).  
 
Marius Warholm Haugen est chercheur postdoctoral à l’Université des sciences et techniques de Norvège (NTNU), Faculté des Lettres, Département de Langues et Littératures modernes, et chercheur invité à l’Université de Lausanne, Faculté des Lettres, section d’Histoire. Il a écrit une thèse de doctorat sur l’œuvre de Jean Potocki, sous la direction de Svein Eirik Fauskevåg (NTNU) et François Rosset (UNIL). Il s’intéresse surtout à l’histoire du roman, aux cultures de l’imprimé, et à la littérature française et italienne du XVIIIe siècle. Pour une liste de ses publications, voir www.ntnu.edu/employees/marius.haugen.

Publication: thèse de Timothée Léchot sur la poésie en Suisse (Droz, 2017)

Actualité publiée le 24.01.2017

  • Couverture de la thèse de Timothée Léchot (Droz, 2017)

 

Timothée Léchot, « Ayons aussi une poésie nationale ».
Affirmation d’une périphérie littéraire en Suisse (1730-1830)

Genève, Librairie Droz, 2017, 602 pages, CHF 45.-

 

A partir des années 1730, les Suisses d’expression française s’interrogent sur l’opportunité de développer chez eux une activité poétique. L’enjeu est important : quelle serait la place d’une région sans poète parmi les nations policées qui cultivent les belles-lettres ? Or, la hantise du bel-esprit français et la réputation de grossièreté qui poursuit les Suisses constituent une double embûche que rencontrent aussi bien les versificateurs anonymes du Journal helvétique qu’un Jean-Jacques Rousseau faisant ses premiers pas dans la carrière des lettres. Se cherchant une légitimité, les poètes assument ou revendiquent progressivement une différence par rapport à la France et à ses modèles littéraires les mieux établis. Entre la fin de l’Ancien Régime et l’époque romantique, l’idée d’une « poésie nationale » en français s’affirme dans cet espace littéraire périphérique, en attendant l’émergence d’une littérature romande à proprement parler.

Sommaire détaillé et Commande

Documents

Parution "Comment sortir de l’Empire? Le Groupe de Coppet face à la chute de Napoléon"

Actualité publiée le 14.11.2016

  • "Comment sortir de l'Empire? Le Groupe de Coppet face à la chute de Napoléon", 2016

Comment sortir de l’Empire? Le Groupe de Coppet face à la chute de Napoléon

par Léonard Burnand et Guillaume Poisson (dir.)
Genève: Slatkine, 2016

 

L'Institut Benjamin Constant publie un nouveau volume sous la direction de Léonard Burnand et Guillaume Poisson. Issu d'un colloque organisé au Château de Coppet et à l’Université de Lausanne en octobre 2014 à l’occasion du bicentenaire de la fin de l’Empire napoléonien, l'ouvrage revisite cette période charnière de l’histoire européenne en replaçant Germaine de Staël, Benjamin Constant et Sismondi dans le contexte politique et culturel de la chute du régime napoléonien. Après avoir occupé une place prépondérante dans les rangs des opposants à Napoléon, Mme de Staël et ses amis, à la fois acteurs et interprètes des événements, se sont distingués parmi les intellectuels de l’époque qui ont réfléchi à la manière de refonder l’Europe sur de nouvelles bases au moment où l’Empire s’effondrait.

Commander le livre.

Conférence du Prof. David Womersley, "Gibbon and Commerce", 18 octobre 2016

Actualité publiée le 13.10.2016

  • Jacques-Samuel-Louis Piot. Portrait d'Edward Gibbon d'après Joshua Reynolds, pastel, après 1779, collection particulière

 

Dans le cadre du séminaire "Gibbon s'expose. Du savoir historique au (plus) grand public" donné par les Professeurs Béla Kapossy et Danièle Tosato-Rigo aura lieu la conférence

 

"Gibbon and Commerce"

 

par le Prof. David Womersley (Université d'Oxford)

le  mardi 18 octobre 2016 de 13h15 à 15h

Université de Lausanne, Anthropole salle 3088

Conférence d'Alexander Broadie, "The role of tolerance among the virtues in the Scottish Enlightenment", 18 octobre 2016

Actualité publiée le 13.10.2016

  • Alexander Broadie, "The Scottish Enlightenment", Birlinn Limited, 2007.

Section de philosophie de l'université de Lausanne, bâtiment Anthropole, salle 5060

Mardi 18 octobre 2016, 17h15-19h00

Conférence publique

Prof. em. Alexander Broadie FRSE

"The role of tolerance among the virtues in the Scottish Enlightenment"

Toute personne intéressée est bienvenue. La conférence sera donnée en anglais.

 

Alexander Broadie (University of Glasgow) est l'auteur de nombreux ouvrages sur la philosophie écossaise et sa réception.

 

Appel à communications, colloque SSEDS 2017: « Suisse politique, Suisse savante, Suisse imaginaire : cohésion et disparité du Corps helvétique au 18e siècle »

Actualité publiée le 12.10.2016

Neuchâtel, 23-25 novembre 2017


Le sentiment d’unité s’éprouve et se manifeste en Suisse bien avant à la Constitution fédérale de 1848, qui assure l’unification politique du pays. Au XVIIIe siècle en particulier, il est attesté par de nombreuses pratiques, sociales et lettrées, qui tendent à faire de la Suisse un espace national cohérent : des encyclopédies, bibliographies, journaux, descriptions topographiques, ouvrages thématiques consacrés spécifiquement à la Suisse sont publiés ; des pratiques commerciales, industrielles, artistiques ou éducatives porteuses du label suisse se développent ; des discours de nature diverse, littéraires ou savants, contribuent à faire exister la Suisse comme une entité aux caractéristiques aussi fortes qu’identifiables. On remarque que des sciences particulières – la géologie, la botanique, par exemple – prennent la Suisse comme terrain d’étude et d’expérimentation spécifique, constituant le pays en espace pertinent pour l’exercice du savoir. Ces facteurs de cohésion apparaissent dans un Corps Helvétique politiquement très hétérogène. Divisions politiques, pluralité linguistique, divergences confessionnelles, grandes différences de prospérité économique selon les villes et les cantons, absence d’une monnaie commune et d’une force de défense centralisée, Diète fédérale aux compétences limitées : tels sont les traits marquants que soulignent les historiens lorsqu’ils décrivent la réalité socio-politique de la Suisse du XVIIIe siècle. En documentant ce qu’on a appelé « helvétisme » ou « mythe suisse », l’historiographie a montré par ailleurs la prégnance d’une conscience identitaire et d’un sentiment national qui font écho à une forme de cohésion du pays.

L’ambivalence et la tension entre unité et diversité, entre cohésion et concurrence, entre le sentiment d’appartenance nationale et la défense obstinée des souverainetés cantonales, seront au cœur des questionnements du colloque. Par-delà les ambitions promotionnelles, la mythographie élogieuse et l’imaginaire flatteur de la Suisse que cette historiographie a parfois véhiculés, il s’agira de reprendre à nouveaux frais, en privilégiant une approche pluridisciplinaire, l’examen des discours et des pratiques culturelles, sociales, politiques ou économiques qui ont pu produire des effets de cohérence et des dynamiques unificatrices, ou au contraire renforcer les divisions et différences internes. Dans le même esprit, on tiendra compte des textes et des actions qui marquent un recul avec les représentations d’une Suisse heureuse, solidaire ou idyllique, et qui prennent acte de leur caractère construit ou de leur inadéquation avec la réalité observable.

Issues d’horizons disciplinaires divers – histoire, histoire de l’art et des techniques, histoire de la littérature, histoire des idées politiques, histoire des sciences, histoire du droit, théologie, etc. –, les communications s’inscriront dans le cadre des orientations suivantes.

1. Des sources nouvelles, ou des types de sources peu explorées, devront permettre de révéler des visions, descriptions ou représentations de la Suisse inédites.

2. Des pratiques seront présentées et interrogées quant à leur rôle dans le processus de construction d’une cohérence nationale.

3. L’unité politique de la Suisse étant en quelque sorte impensable au XVIIIe siècle, avant la création de la République Helvétique, on sera attentif aux sujets, images et représentations, de toute nature, qui permettent de nourrir le sentiment d’appartenance, de fédérer le dissemblable, de donner corps à un espace national perçu comme cohérent.

La période prise en compte est le XVIIIe siècle. Les communications portant sur les années 1798 à 1848 seront cependant les bienvenues, dans la mesure où elles dialoguent avec des pratiques ou des discours hérités du XVIIIe siècle.

Les propositions, en français ou en allemand, comprendront environ 300 mots. Elles sont à adresser à Claire Jaquier (claire.jaquier@unine.ch) ou à André Holenstein (andre.holenstein@hist.unibe.ch). Délai pour l’envoi des propositions : 15 novembre 2016. Délai de réponse : début janvier 2017.

Comité scientifique : Rossella Baldi, Simona Boscani Leoni, Claire Gantet, André Holenstein, Claire Jaquier, Béla Kapossy, François Rosset, Timothée Léchot, Nathalie Vuillemin.

Adresse de contact : Claire Jaquier, Institut de littérature française, Faculté des lettres et sciences humaines, Espace Louis-Agassiz 1, CH – 2000 Neuchâtel.

Appel à communications détaillé (pdf)
Site de la Société suisse pour l'étude du XVIIIe siècle

 

Parution "Dictionnaire critique de l'utopie au temps des Lumières", 2016

Actualité publiée le 25.07.2016

  • "Dictionnaire critique de l'utopie au temps des Lumières", sous la direction de Bronislaw Baczko, François Rosset & Michel Porret.

 

"Dictionnaire critique de l'utopie au temps des Lumières"

paru chez Georg, sous la direction de

Bronislaw Baczko, François Rosset & Michel Porret.

 

Ce Dictionnaire fait le point de manière critique sur les grandes thématiques de l’imaginaire utopique dans les cultures littéraire, philosophique, politique et esthétique des Lumières.
Rédigé par une cinquantaine de chercheuses et chercheurs actifs dans plusieurs pays de l’Europe et des Amériques, le Dictionnaire critique de l’utopie au temps des Lumières n’est pas un compendium d’informations, mais un instrument de réflexion et de travail. Il intéressera les spécialistes et le grand public désireux de comprendre comment l’utopie a mis en scène des thématiques aussi diverses que l’Etat, la justice, la famille, les beaux-arts, le langage, la communication, les lois, le jeu, les relations entre les femmes et les hommes, la sexualité, les bibliothèques, les voyages, la Révolution, la guerre et la paix ou encore la police, les mathématiques ou la piraterie.
Au travers de ces objets, abordés de manière approfondie et originale par les auteurs du Dictionnaire critique de l’utopie au temps des Lumières, le lecteur découvre, dans leur plus grande diversité, des illustrations des dispositifs complexes de l’imaginaire utopique. Les essais inédits et richement illustrés réunis dans ce Dictionnaire apportent une contribution novatrice à la culture, à l’histoire et à la philosophie de l’imaginaire de l’utopie au temps des Lumières, période cruciale pour ce genre littéraire et ce mode de pensée.

Commander ce livre

Parution "Germaine de Staël: A Political Portrait", par Biancamaria Fontana.

Actualité publiée le 25.07.2016

  • "Germaine de Staël: A Political Portrait" par B. Fontana, 2016.

 

Germaine de Staël:

A Political Portrait.

par Biancamaria Fontana (Unil)

Princeton University Press, 2016

 

Germaine de Staël (1766-1817) is perhaps best known today as a novelist, literary critic, and outspoken and independent thinker. Yet she was also a prominent figure in politics during the French Revolution. Biancamaria Fontana sheds new light on this often overlooked aspect of Staël's life and work, bringing vividly to life her unique experience as a political actor in a world where women had no place.

The banker's daughter who became one of Europe's best-connected intellectuals, Staël was an exceptionally talented woman who achieved a degree of public influence to which not even her wealth and privilege would normally have entitled her. During the Revolution, when the lives of so many around her were destroyed, she succeeded in carving out a unique path for herself and making her views heard, first by the powerful men around her, later by the European public at large. Fontana provides the first in-depth look at her substantial output of writings on the theory and practice of the exercise of power, setting in sharp relief the dimension of Staël's life that she cared most about politics. She was fascinated by the nature of public opinion, and believed that viable political regimes were founded on public trust and popular consensus. Fontana shows how Staël's ideas were shaped by the remarkable times in which she lived, and argues that it is only through a consideration of her political insights that we can fully understand Staël's legacy and its enduring relevance for us today.

Biancamaria Fontana is professor of the history of political ideas at the University of Lausanne in Switzerland. Her books include Montaigne's Politics (Princeton), Benjamin Constant and the Post-Revolutionary Mind, and Rethinking the Politics of Commercial Society.

Sommaire

Acknowledgments
Introduction:  A Passion for Politics
Chapter 1:  Interpreting the Opinion of the Majority of the Nation (1789-1791)
Chapter 3: Politics as Propaganda: Defending the Queen (1793)
Chapter 4: Addressing William Pitt (1794)
Chapter 5: The Advent of Modern Liberty (1795)
Chapter 6: Condemned to Celebrity: The Influence of Passions (1796)
Chapter 7: The Republic in Theory and Practice (1797-1799)
Chapter 8: Raising the Stakes: The Measure of Ambition (1800)
Chapter 9: Back to the Future: The Bourgeois Liberal Republic
Conclusion: Germaine de Staël and Modern Politics

Commander ce livre

Parution «Lectures du Journal helvétique, 1732-1782», Séverine Huguenin et Timothée Léchot (éd.)

Actualité publiée le 27.05.2016

  • «Lectures du Journal helvétique, 1732-1782 », Séverine Huguenin et Timothée Léchot (éd.), Genève: Slatkine, coll. TSL n°18, 2016.

Lectures du Journal helvétique, 1732-1782
Actes du colloque de Neuchâtel, 6-8 mars 2014.

Edités par Séverine Huguenin et Timothée Léchot

Slatkine, coll. Travaux sur la Suisse des Lumières, n° 18, 2016

 

Publié à Neuchâtel pendant cinquante ans, le Mercure suisse / Journal helvétique (1732-1782) est le principal périodique suisse d’information générale au XVIIIe siècle. Facteur d’émulation parmi les savants et les hommes de lettres, vecteur de débats et lieu de publication ouvert à toutes les plumes, ce mensuel constitue une source essentielle pour écrire l’histoire intellectuelle, culturelle et littéraire des Lumières helvétiques. En dialogue constant avec différents espaces culturels européens, le Journal helvétique permet encore au chercheur de progresser dans la compréhension des échanges qui caractérisent le journalisme d’Ancien Régime.

Fruit d’un colloque international, le présent volume rassemble seize contributions originales dans un esprit d’interdisciplinarité. Saillantes ou méconnues, plusieurs facettes du Journal helvétique sont revisitées. Elles offrent de nouvelles clefs de lecture et une vue d’ensemble des mutations qui, au fil des décennies, ont modelé le périodique : celui-ci est notamment abordé sous l’angle de sa formule éditoriale, de ses contenus et de ses publics. Une introduction substantielle à l’histoire du journal complète la gamme des outils à disposition du lecteur d’aujourd’hui.

Commander ce livre
 

Sommaire

"Avant-propos", par Claire Jaquier

"Introduction à l’histoire du Journal helvétique", par Timothée Léchot & Séverine Huguenin

Les périodiques et leurs publics

"Les premiers journaux en pays neuchâtelois(1690-1790): vers une nouvelle sociabilité et une frénésie de lecture", par Michel Schlup

"Gazettes et revues lausannoises au siècle des Lumières: un bilan en demi-teinte", par Silvio Corsini

La formule éditoriale : souplesse et tensions

"Tremblements de terre dans le journalisme helvétique: de l’événement à la question de la Providence", par Anne-Marie Mercier-Faivre

"Le courrier des lecteurs dans le Journal helvétique", par Denis Reynaud

"L’helvétisation du premier Mercure Suisse (1732-1737)", par Jean-Daniel Candaux

"Le  «mythe suisse» à l’épreuve des logogriphes," par Timothée Léchot

"Le théâtre à travers le prisme du Journal helvétique et de la presse vaudoise au XVIIIe siècle", par Béatrice Lovis

"La nouveauté d’un Nouveau Journal en 1784: des Lumières utiles pour le peuple et une République européenne des lettres", par Valérie Cossy

Constitution et circulation des savoirs

"L’information scientifique au prisme de la variété des goûts à satisfaire. Le Mercure suisse et le Journal helvétique à l’époque de Louis Bourguet (1732-1742)", par Jeanne Peiffer

"L’âge d’or de la météorologie dans le Mercure suisse et le Journal helvétique: les observations du docteur Garcin", par Muriel Collart

"La bataille du siècle. Défenseurs et détracteurs de l’immunisation variolique dans le Journal helvétique", par Miriam Nicoli

"Exploring the parameters of école romande du droit naturel in the Journal helvétique: the case of Louis Bourguet’s Four Letters on Leibniz", par Sophie Bisset

"Le droit naturel et la théorie de la propriété: propriété privée ou communauté des biens ?", par Simone Zurbuchen

La réception des livres et des idées

"«La Liberté de Conscience fait cherir et respecter une Religion qui ne craint point l’examen et qui rend les Peuples heureux.» Le christianisme au prisme du Journal helvétique (1738-1748)", par Pierre-Olivier Léchot

"La réception des Mœurs (1748) de François-Vincent Toussaint dasn l’espace savant suisse, et en particulier dans le Journal helvétique", par Stefano Ferrari

"L’Encyclopédie dans le Journal helvétique (1749-1769) ou une dynamique des Lumières à l’épreuve d’un lectorat pluriel", par Alain Cernuschi

Colloque international « La plume et le calumet: Joseph François Lafitau », Genève, 2-3 juin 2016

Actualité publiée le 27.05.2016

  • Colloque international « La plume et le calumet: Joseph François Lafitau », Genève, 2-3 juin 2016.

La plume et le calumet:

Joseph François Lafitau et les «sauvages ameriquains»

Musée d’ethnographie, Auditorium, 2 – 3 juin 2016

Au début du XVIIIe siècle, le père jésuite Joseph François Lafitau séjourna dans une mission huronne-iroquoise de la Nouvelle France. Il devait rédiger une des premières monographies ethnographiques jamais réalisées: les Mœurs des sauvages ameriquains comparées aux mœurs des premiers temps (1724). L’entreprise du père Lafitau se situe au carrefour entre la représentation traditionnelle des «sauvages», héritée des premiers colons et voyageurs, et une nouvelle approche de type anthropologique. Mais comment appréhender un passé si complexe, au sein duquel se mêlent des questions liées au début de l’ethnographie, au colonialisme, aux civilisations amérindiennes (pour la plupart disparues) et à leur mise en image?

Ce colloque a pour objectif de comprendre comment, au XVIIIe siècle, en même temps que s’impose une représentation stéréotypée de l’Amérindien, Lafitau met en place un «système» qui instaure un dialogue entre les «sauvages» et les Anciens. Les thématiques abordées lors de cette rencontre permettront d’évaluer les outils mis en place pour représenter l’Autre. Comment Lafitau fait-il appel aux savoirs antérieurs? Et surtout, comment use-t-il de l’analogie et de la comparaison pour établir cette nouvelle représentation? Au croisement de diverses disciplines, nous discuterons plus spécifiquement des rapports entre texte et image, entre écriture de voyage et histoire des religions.
 

Programme

9h00 Ouverture du colloque, par Dominique Jaillard (UNIGE) et Frédéric Tinguely (UNIGE)
9h15 Introduction, par Mélanie Lozat (UNIGE) et Sara Petrella (UNIGE)

CONFÉRENCE D’OUVERTURE
9h45 « Lafitau pluriel. Archives et méthodes au seuil des Lumières », par Andreas Motsch (University of Toronto)

TEXTE-IMAGE: PRÉSENTATION, REPRÉSENTATION ET ALTÉRATION
11h00 « La femme sauvage dans les illustrations des Moeurs des sauvages ameriquains de J.-F. Lafitau », par Sara Petrella (UNIGE)
11h45 « La Pyrolâtrie des peuples de l’Amérique, selon Lafitau », par Frank Lestringant (Université Paris-Sorbonne)

14h30 « Lafitau and the Gods of Asia. Some Thoughts on the Representation of Indian and Chinese Deities in the Illustrations for Mœurs des sauvages amériquains », par Paola von Wyss-Giacosa (UZH)
15h15 « Lafitau au miroir de la curiosité », par Myriam Marrach-Gourand (Université de Bretagne occidentale)
16h30 « Sur quelques rapports entre texte et images chez Lafitau », par Matthieu Bernhardt (UNIGE)

18h30 TABLE RONDE « Sauvages d’Amérique. Images et imaginaire du XVIIIe à nos jours ». Invités : Vincent Barras, Jan Blanc, Martin Rueff

ÉCRITURE DE VOYAGE, ANALOGIE ET COMPARATISME
9h00 « Sacred History and Comparative Ethnography in Lafitau », par Joan-Pau Rubies (Universitat Pompeu Fabra, Barcelone)
9h45 « L’espace du sacré: l’interprétation de l’Égypte ancienne dans les Mœurs des sauvages amériquains de Lafitau » par Adrien Paschoud (UNIL)
11h00 « Les Courètes: de Strabon à Lafitau », Mélanie Lozat (UNIGE)
11h45 « Lafitau écrivain », par Philippe Borgeaud (UNIGE)

LAFITAU ET L’HISTOIRE DES RELIGIONS
14h30 « Lafitau et la théorie des Moïses », par Marc Kolakowski (UNIL)
15h15 « Lafitau entre Perrault et de Brosses: fortunes de la conformité des anciens et des modernes », par Christian Grosse (UNIL)
16h30 « Lafitau and the Horizon of Enlightenment Sacrifice », par Jonathan Sheehan (University of California, Berkeley)
17h15 Synthèse


En lien avec le colloque, une journée d'étude est organisée:

Journée d’étude et de formation doctorale, 1er juin 2016
« Les origines de l’ethnographie et la figure du sauvage au XVIIIe siècle », le mercredi 1er juin 2015, Uni Bastions, Salle A206. Animé par Andrea Motsch et Frédéric Tinguely. Inscription avant le 29 mai.

Informations et contacts:
Melanie.Lozat@unifr.ch et Sara.Petrella@unige.ch

Publication "18 novembre 1663, Louis XIV et les cantons suisses", de Guillaume Poisson

Actualité publiée le 27.05.2016

  • "18 novembre 1663, Louis XIV et les cantons suisses", de Guillaume Poisson

Guillaume Poisson

"18 novembre 1663, Louis XIV et les cantons suisses"

Editions PPUR, Collection " Le Savoir suisse", 2016.

 

Fondées sur la Paix perpétuelle de 1516 et le grand traité d’Alliance défensive de 1521, les relations franco-suisses reposent essentiellement sur un savant système d’alliances que les souverains français prennent grand soin à renouveler. C’est à l’un de ces grands renouvellements, celui de 1663, qu’est consacré ce volume. Cette alliance du 17e siècle reste dans toutes les mémoires, autant pour le faste déployé par la cour de France et par la «grande ambassade» réunissant les Suisses, qu’en raison des déconvenues et des frustrations engendrées par une négociation difficile. La relecture de cette alliance illustre – aux côtés des capitulations militaires et de l’engagement des mercenaires suisses – l’importance des relations politiques et économiques des cantons avec la couronne de France. Incarnation de l’une de ces «grandes heures» des relations franco-suisses, le renouvellement de cette alliance est passée très rapidement à la postérité des deux côtés de la frontière. Immortalisée et glorifiée par certains, décriée et vilipendée par d’autres, elle n’a jamais pu être abordée sans passions ni heurts depuis plus de 350 ans.

Sommaire et/ou commander cet ouvrage

Conférence de Danièle Tosato-Rigo & Damien Savoy, "L'enquête Stapfer sur les écoles...", 18 avril 2016

Actualité publiée le 14.04.2016

  • L'enquête Stapfer sur les écoles (1799)

 

Séminaire de recherche en Histoire moderne, Université de Lausanne

Danièle Tosato-Rigo & Damien Savoy

(Université de Lausanne)

"L’«enquête Stapfer sur les écoles» (1799) vue depuis la province : histoire d'une enquête à rebondissements."

 

Lundi 18 avril 2016, 17h15, UNIL, Anthropole 5157

 

"Histoire d'ici", A. C. Chavannes et son anthropologie sous l'oeil du Prof. Christian Grosse, mars 2016

Actualité publiée le 04.04.2016

  • "A. C. Chavannes, pédagogue, précurseur de l'anthropologie", 24 Heures, mars 2016.

 

Le journal 24 Heures vient de donner la parole au Professeur Christian Grosse pour sa chronique "Histoire d'ici", parue dans l'édition du weekend dernier, 26-28 mars 2016.

"A. C. Chavannes, pédagogue,

précurseur de l'anthropologie"

 

revient sur le projet d'édition de l'oeuvre restée manuscrite d'Alexandre César Chavannes, sa Science générale de l'homme terminée à la fin des années 1780, et met en lumière les deux versants de la pensée de ce professeur de théologie, la pédagogie et ce qu l'on nommera par la suite l'anthropologie.

 

 

Exposition "Louis-Auguste Brun, peintre de Marie-Antoinette", Prangins, 4 mars - 10 juillet 2016

Actualité publiée le 07.03.2016

  • Marie-Antoinette et Louis XVI à la chasse à courre, 1783. Huile sur toile, 100 x 81,5 cm. Versailles, Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon. © Château de Versailles, RMN-Grand Palais. Photographie Christophe Fouin

Louis-Auguste Brun, peintre de Marie-Antoinette

De Prangins à Versailles

Château de Prangins, du 4 mars au 10 juillet 2016


"Habile dessinateur, excellent portraitiste, animalier et paysagiste, l’artiste suisse Louis-Auguste Brun (1758-1815) est aujourd’hui principalement connu pour les œuvres qu’il réalisa à la cour de France, et notamment deux portraits équestres de Marie- Antoinette. Cependant, sa production fut bien plus vaste.

Comment un jeune peintre originaire de Rolle, ayant fait son apprentissage auprès d'un artisan local, a-t-il pu goûter aux fastes de Versailles et se voir introduit auprès de la reine? Avec une centaine de peintures à l’huile et de dessins, l'exposition retrace cette trajectoire remarquable. Elle rappelle le rôle décisif qu'ont joué les rencontres faites par Brun à ses débuts au château de Prangins, haut lieu culturel en Pays de Vaud. Le talent de l'artiste fera le reste. Très à l’aise lorsqu'il s'agit de dépeindre les distractions et l'insouciance de la classe privilégiée, Brun multiplie dès son arrivée à Paris portraits, paysages, scènes de chasse ou de courses. L'exposition présente aussi les œuvres réalisées à son retour de France, sur les bords du Léman. Enfin, elle raconte les surprenantes dernières années de sa vie, entre activités de marchand d'art, de collectionneur et de patriote vaudois."

Une journée d'étude, en lien avec cette exposition, est organisée le 18 mars au Musée national de Prangins (voir le programme ci-dessous).

Plus d'informations et renseignements sur les activités autour de l'exposition ici !

"Adolphe, un succès Constant", une exposition et un ouvrage à découvrir !

Actualité publiée le 08.02.2016

  • Léonard Burnand & Guillaume Poisson, à l'Institut Benjamin Constant. Photographie F. Imhof

 

"Publié  en 1816, le roman de Benjamin Consant, Adolphe, fête son bicentenaire avec une exposition et un livre. Consacré à la postérité de ce texte, cet anniversaire est concocté par des chercheurs de l'UNIL."

David Spring, dans le dernier numéro de l'Uniscope, nous invite à découvrir l'étude dirigée par Léonard Burnand et Guillaume Poisson, Adolphe de Benjamin Constant. Postérité d'un roman (1816-2016), et une exposition qui se tiendra du 18 février au 16 avril 2016 sur le site de la Riponne de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne.

 

Le vernissage de l'exposition se tiendra
jeudi 18 février à 18h30
dans la Salle du Sénat du palais de Rumine à Lausanne.

 

"Chavannes sort de l'ombre", Allez savoir!, janvier 2016

Actualité publiée le 01.02.2016

  • Elisabeth Holm au département des manuscrits de la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne. Photo Nicole Chuard, Unil.

Revue de presse

 

Le dernier numéro d'Allez savoir! revient sur le projet d'édition de l'Anthropologie d'Alexandre César Chavannes, projet mené sur la plateforme Lumières.Lausanne.

 

Davis Spring donne la parole aux chercheurs de l'Institut religion, culture et modernité qui se sont attelés à cette tâche, dont le professeur Christian Grosse et Elisabeth Holm.

 

Le premier volume est consultable en ligne ici !

Exposition "De l'encre au livre", du 29 janvier au 20 mars 2016 à Sion

Actualité publiée le 12.01.2016

  • Affiche "De l'encre au livre. L'aventure de l'imprimerie au XVIIIe siècle".

"De l'encre au livre. L'aventure de l'imprimerie au XVIIIe siècle"

du 29 janvier au 20 mars 2016, Galerie de la Grenette, Sion.

"L'exposition, dirigée par Guillaume Poisson, s'articule autour de trois axes: l'histoire des techniques de l'imprimerie au XVIIIe siècle, le parcours extraordinaire de l'encyclopédiste et imprimeur-éditeur yverdonnois Fortunato Bartolomeo De Felice (1723-1789), et les prémices de l'imprimerie sédunoise (1644-1798), à travers quelques trésors parvenus jusqu'à nous. Manuscrits, livres anciens, objets et outils permettront de retracer l'aventure de l'imprimerie au siècle des Lumières."

Le vernissage se tiendra le vendredi 29 janvier 2016 à 18h.


Pour de plus amples informations sur les activités (conférence, visites guidées et ateliers) organisés dans le cadre de cette exposition, voir le programme ci-dessous.

Conférence de Simona Boscani-Leoni, "Science et religion à l'époque moderne", 7 décembre 2015

Actualité publiée le 01.12.2015

  • Hans Ulrich Heidegger,"Johann Jakob Scheuchzer, D. Physic Med. Professor...in 1733. aet. 61", 1734, huile sur toile, Zentralbibliothek Zürich.

 

Dans le cadre du séminaire "Introduction à l'histoire des sciences à l'époque moderne" dirigé par Miriam Nicoli,

 

Conférence de Simona Boscani-Leoni (Université de Berne)

"Science et religion à l'époque moderne:

une liaison (im)possible?"

 

 

Lundi 7 décembre 2015, 15h15, UNIL, Anthropole 3028

Etude Lumières.Lausanne n° 2/2015: « Le théâtre de Mon-Repos et sa représentation sur les boiseries du château de Mézery »

Actualité publiée le 26.11.2015

  • Château de Mézery, Théâtre de Mon-Repos (après restauration, photomontage), attribué à Dalberg, huile sur bois, v. 1761-1762 (© Propriété privée. Photo A. Conne / MHL)

La collection en ligne "Etudes Lumières.Lausanne" a été créée en 2014 afin de donner la possibilité aux jeunes chercheurs, toutes disciplines confondues, de publier leurs travaux en cours relatifs au dix-huitième helvétique.
 

Béatrice Lovis

« Le théâtre de Mon-Repos et sa représentation
sur les boiseries du château de Mézery »

 

Réalisées initialement pour la salle à manger du château d’Hermenches près de Moudon, les boiseries peintes du château de Mézery forment un cycle de dix-neuf scènes illustrant la vie menée par David-Louis Constant (1722-1785), seigneur d’Hermenches et de Villars-Mendraz. Celui-ci y est représenté en compagnie de ses proches, qui se divertissent dans un cadre champêtre. Peint au début des années 1760 par un artiste itinérant dénommé Dalberg, cet ensemble iconographique exceptionnel a attiré notre attention car il comporte l’unique représentation – connue à ce jour – d’un spectacle qui s’est déroulé sur sol vaudois au XVIIIe siècle. Son commanditaire a souhaité immortaliser le souvenir de la brillante représentation de la tragédie Zaïre, jouée le 18 février 1757 sur le théâtre privé de Mon-Repos à Lausanne sous la direction de Voltaire. Le dramaturge est monté ce jour-là sur les planches accompagné de sa nièce Marie Louise Denis et de ses amis lausannois, parmi lesquels figuraient Constant d’Hermenches, sa sœur Angélique et son beau-frère, le marquis de Langallerie.

Les recherches effectuées sur ce décor, restauré en 2013, conjointement à celles menées dans le cadre de sa thèse de doctorat, ont permis à Béatrice Lovis de retrouver des sources et des documents iconographiques qui non seulement complètent nos connaissances sur l’ancien théâtre de Mon-Repos, en activité de 1757 à 1771, mais qui apportent aussi un éclairage supplémentaire sur le peintre genevois Jean Huber et une artiste lausannoise, la pastelliste Louise de Corcelles (ou d’Aubonne), dont la production est encore mal connue.

Télécharger le pdf.

Cette année 2015, le lauréat du Prix De Felice est romand !

Actualité publiée le 26.11.2015

  • Page de titre du 38e tome de l'"Encyclopédie d'Yverdon", éditée par De Felice entre 1770 et 1780 et composée de 58 volumes.

A l’occasion d’une Journée d’étude internationale consacrée à l’éditeur De Felice, maître d’oeuvre de la monumentale Encyclopédie d’Yverdon,
 

Léonard Burnand
Directeur de l’Institut Benjamin Constant (UNIL)

a reçu le Prix De Felice.
 

Ce prix vient récompenser ses travaux sur l'éditeur suisse d'origine italienne Fortunato Bartolomeo De Felice (1723-1789). Outre diverses études sur De Felice publiées dans des revues internationales, Léonard Burnand a réalisé une édition électronique de la correspondance inédite de ce grand savant et imprimeur, documents qui dévoilent les coulisses du monde de l'édition dans la Suisse francophone du XVIIIe siècle.

La manifestation scientifique a eu lieu le vendredi 13 novembre 2015 en Italie, dans le cadre de l’Accademia Roveretana degli Agiati.

Conférence de Meri Päivärinne, "Jean Barbeyrac, traducteur et homme de lettres", 23 novembre 2015

Actualité publiée le 17.11.2015

  • Portrait de Jean Barbeyrac (détail), tiré de Leonhard Meister et Heinrich Pfenninger, "Helvetiens berühmte Männer in Bildnissen", Zürich, 1799, T. I, p. 85.

 

Séminaire de recherche en Histoire moderne, Université de Lausanne

 

Meri Päivärinne (Université d'Helsinki)

"Jean Barbeyrac, traducteur et homme de lettres à la lumière de sa correspondance."

 

Lundi 23 novembre 2015, 17h15, UNIL, Anthropole 5157

Autour de Rousseau: conférences organisées par la Section d'histoire & le Centre Walras-Pareto, 9-10 novembre 2015

Actualité publiée le 02.11.2015

  • Maurice Quentin de La Tour, "Portrait de Jean-Jacques Rousseau", 1753.

  • Istvan Hont, "Politics in Commercial Society. Jean-Jacques Rousseau and Adam Smith", B. Kapossy et M. Sonenscher (éd.), Harvard University Press, 2015.

Lundi 9 novembre 2015, 17h15, Anthropole 5060

Michael Sonenscher (King's College, Cambridge)

"Rousseau and Liberty"

&

Mardi 10 novembre 2015, 17h15, Geopolis 2208

Michael Sonenscher (King's College, Cambridge)

Béla Kapossy (Université de Lausanne)

Istvan Hont, "Politics in Commercial Society.

Jean-Jacques Rousseau and Adam Smith"

Présentation de l'ouvrage édité cette année.

Journées "Parenté, sexualité et genre", 5-6 novembre 2015

Actualité publiée le 29.10.2015

  • Reinhard Josef, "Porträt einer Familie aus Neuenburg", 1799, © Kunstmuseum Luzern

 

Journées des doctorants-es en histoire moderne

Parenté, sexualité et genre : recherches en cours.

 

5-6 novembre 2015, Université de Lausanne, Anthropole 5196

 

Colloque international "Gibbon et Lausanne", 19-21 novembre 2015

Actualité publiée le 19.10.2015

  • Jacques-Samuel-Louis Piot (attr.), Portrait d'Edward Gibbon, pastel, détail. Collection privée

"Gibbon et Lausanne"

19-21 novembre 2015

 

Personnage-clé des Lumières à Lausanne, l’auteur de l’Histoire de la décadence et de la chute de l’Empire romain fait l’objet d’un colloque organisé à l’Université de Lausanne les 20 et 21 novembre. Les séjours d’Edward Gibbon (1737-1794) dans notre ville, les influences culturelles qu’il y a reçues et le rayonnement de Lausanne seront placés dans une lumière nouvelle en examinant son éducation, ses amitiés, la vie quotidienne à la maison de la Grotte, sa production littéraire, ses comptes et bien d’autres aspects. Un livre richement illustré sur Gibbon et Lausanne sortira en 2017 pour accompagner une exposition au Musée historique de Lausanne en été 2018.

Un avant-goût  avec l'article de David Spring est disponible ici !

 

Programme

Jeudi 19 novembre 2015, Cercle littéraire de Lausanne

18.00   Conférences d'ouverture

Béla KAPOSSY, Université de Lausanne: Introduction
François ROSSET, Université de Lausanne: Lausanne au XVIIIe siècle : capitale culturelle de la République de Berne ?
David WOMERSLEY, Université d’Oxford: La statue dans le bloc de marbre : L’importance de Lausanne dans la vie intellectuelle d’Edward Gibbon

19.30    Apéritif
 

Vendredi 20 novembre 2015, Amphimax

Modération: Béla Kapossy, Université de Lausanne

  9.00   Christian GROSSE, Université de Lausanne: Les Lumières arminiennes revisitées
  9.45   Robert MANKIN, Université de Paris Diderot 7: Eduquer un autodidacte : la mission de Daniel Pavillard, 1753-1758
10.45   Séverine HUGUENIN, Université de Lausanne: Gibbon et les historiens lausannois
11.30   Léonard BURNAND, Université de Lausanne: Edward Gibbon et Suzanne Curchod : les vestiges d’une idylle

Modération: Patrick Vincent, Université de Neuchâtel

14.00   Béla KAPOSSY, Université de Lausanne: Le contexte lausannois de la «Lettre sur le gouvernement de Berne»
14.45   David WOMERSLEY, Université d’Oxford: Young Gibbon and Universal History
15.30   Richard WHATMORE, Université de St. Andrews: Gibbon and the French Revolution
16.30   Brian YOUNG, Université d’Oxford: Gibbon, Medievalist
17.15   Damiano BARDELLI, Université de Lausanne: La Société littéraire de Deyverdun et la sociabilité lausannoise à l’arrivée de Gibbon en 1783
 

Samedi 21 novembre 2015, Anthropole

Modération: Danièle Tosato-Rigo, Université de Lausanne

  9.00   Ulrich SCHÄDLER, Musée suisse du jeu: «Le goût d’étude et la réflexion, peut-il s’associer avec celui du jeu ?» Gibbon joueur
  9.45   Béatrice LOVIS, Université de Lausanne: Le théâtre de société lausannois vu par Edward Gibbon et la famille de Sévery
10.45   Ariane DEVANTHÉRY, Université de Lausanne: Voyage en Gibbonie ? Lausanne autour de 1800
11.30   William HAUPTMAN, Lausanne: Portraits of Gibbon

Modération: Séverine Huguenin, Université de Lausanne

14.00   Dave LÜTHI, Université de Lausanne: Home, sweet home. Gibbon en ses murs lausannois
14.45   Frederick LOCK, Queen’s University: Gibbon’s Household Accounts, 1783-93
15.45   Gilbert COUTAZ, Archives cantonales vaudoises: Quelles lectures archivistiques des documents Edward Gibbon aux Archives cantonales vaudoises ?
16.30   Béla KAPOSSY, Université de Lausanne: Conclusion et perspectives

"Inventer/découvrir la Suisse", Université de Berne, 11 novembre 2015

Actualité publiée le 15.10.2015

  • "Serment du Grütli", in La Suisse pittoresque et ses environs, 1835 © Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne

Conférence et table ronde

« Inventer/découvrir la Suisse. L’helvétisme du XVIIIe siècle comme laboratoire de la nation »

11 novembre 2015, 17h30

Université de Berne, Hauptgebäude, Hochschulstrasse 4, Kuppelsaal.

L’helvétisme pré-révolutionnaire de l’Ancien Régime finissant apparaît rétrospectivement comme un laboratoire intellectuel et culturel essentiel: c’est alors en effet que furent esquissées les grandes narrations nationales qui marquèrent la Suisse du XIXe siècle. La manifestation se penchera sur les acteurs et les articulations variées du discours national au XVIIIe siècle et s’interrogera sur le rôle des uns et des autres dans la formation de l’idée nationale suisse aux XIXe et XXe siècles.

Evénement organisé par la Société suisse pour l’étude du XVIIIe siècle (SSEDS) et l’Académie suisse des sciences humaines et sociales (ASSH).

Programme

Conférence d’André Holenstein en allemand, suivie d’une table ronde en français et en allemand, avec Prof. Simona Boscani Leoni (UniBE), Prof. François Rosset (UniL), Timothée Léchot (Uni Bâle), Helder Mendes Baiao (UniL). Modération Christophe Büchi.

Inscription: www.lasuissenexistepas.ch (entrée libre)

Programme allemand/français (pdf)

Du nouveau du côté des études modernistes à Fribourg !

Actualité publiée le 05.10.2015

  • Du nouveau du côté des études modernistes à Fribourg!

 Nous vous invitions à découvrir la thèse, parue l'année dernière, de

Rita Binz- Wohlhauser

"Zwischen Glanz und Elend : städtische Elite in Freiburg im Üchtland (18. Jahrhundert)"

 

De même que les actes du colloque, tenu en 2010 à l'Université de Fribourg et dédié à la bibliothèque du patricien Tobie de Castella (1733-1815), dirigés par

Thomas Hunkeler, Simone de Reyff et Lucas Giossi

"Usages du Livre à la fin de l'Ancien Régime.
Autour de la bibliothèque Castella
"

 

Commande auprès des éditions Chronos et Infolio : cliquer sur les titres.

Conférence d'Emmanuelle Charpentier, " Faire face à l'absence:...", 12 octobre 2015

Actualité publiée le 05.10.2015

  • E. Charpentier, " Le peuple du rivage. Le littoral nord de la Bretagne au XVIIIe siècle", PUR, 2013.

 

Séminaire de recherche en Histoire moderne, Université de Lausanne

Emmanuelle Charpentier (Université de Bretagne-Sud)

"Faire face à l'absence: femmes de marins en Bretagne au XVIIIe siècle."

 

Lundi 12 octobre 2015, 17h15, UNIL, Anthropole 5157

 

 

"A Literary Tour de France", le site dirigé par Robert Darnton est en ligne!

Actualité publiée le 30.09.2015

  • "A Literary Tour de France", le site dirigé par Robert Darnton est désormais en ligne à l'adresse suivante : http://www.robertdarnton.org

Fruit de plusieurs années de recherche et de collaboration, le site dirigé par Robert Darnton

"A Literary Tour de France. Publishing and the Book Trade in France and Francophone Europe, 1769-1789"

 

offre désomais la possibilité de plonger dans les coulisses du marché du livre au XVIIIe siècle. Proposant un vaste contenu  archivistique, ce site permet d'explorer des documents issus de la Société typographique de Neuchâtel, notamment la vaste correspondance entretenue par cette société avec ses correspondants européens.

Ce site avait été présenté par Robert Darnton lors de la  conférence "Neuchâtel et le marché littéraire sous l’Ancien Régime",  donnée dans le cadre d'un colloque dédié au Journal helvétique en mars 2014.

Colloque international "The Law of Nations and Natural Law", 5-7 novembre 2015

Actualité publiée le 25.09.2015

  • "The Law of Nations and Natural Law, 1625-1850" - affiche

"The Law of Nations and Natural Law, 1625-1850"

 Université de Lausanne

5-7 novembre 2015

Colloque organisé par la Section de philosophie (Simone Zurbuchen, Lisa Broussois) en collaboration avec le réseau international Natural Law 1625-1850. Ce réseau privilégie l’étude du droit naturel comme institution d’enseignement académique. Son objectif est de compléter l’histoire traditionnelle des idées par l’étude de la réception académique, de la transmission et des usages du droit naturel, en prenant en compte à la fois les institutions ainsi que les contextes politiques et juridiques. La partie suisse de ce projet se focalise actuellement sur l’enseignement du droit naturel et du droit des gens dans les Académies de Lausanne et de Genève. Les principaux représentants de l’école romande du droit naturel, J. Barbeyrac, J.-J. Burlamaqui et E. de Vattel, ont fortement contribué à la diffusion du droit naturel et du droit des gens à l’époque, particulièrement dans les parties francophones de l’Europe. Toutefois, durant le 18e et une bonne partie du 19e siècle, les sujets du droit naturel et du droit des gens sont également enseignés par de nombreux professeurs oubliés, dont quelques uns jouent des rôles importants dans les sociétés savantes, dans la pratique juridique ou encore dans le domaine politique. L’activité académique considérable qui en résulte est désormais un véritable objet d’étude.

 

Jeudi, 5 novembre, Amphipôle, salle 210.

Panel 1: The Law of Nations, Europe and the New World

(Chair: Kari Saastamoinen, Helsinki)

09.15 – 10.00  Knud Haakonssen (St. Andrews/Erfurt): Opening Lecture “The Law of Nations in the Natural Law Curriculum”
10.00 – 10.45  Vincent Chetail (Geneva): “Sovereignty and Migration in the Doctrine of the Law of Nations from Vitoria to Vattel”
11.15 – 12.00  Hans W. Blom (Rotterdam): “Popularising by Adapting: Early Dutch Compendia to De iure Belli ac Pacis”
12.00 – 12.45  Pärtel Piirimäe (Tartu): “Barbarians in Early Modern Law of Nations”

Panel 2: The Law of Nations between Pufendorf and Vattel

(Chair: Béla Kapossy, Lausanne)

14.15 – 15.00  Peter Schröder (London): “Seventeenth Century Lex Mercatoria, Natural Law & the Law of Nations”
15.00 – 15.45  Michael Seidler (Bowling Green, KY, USA): “Between Pufendorf  and Vattel: the Terrain of Dissertationes”
16.15 – 17.00  Mads Langballe Jensen (Copenhagen): “Jus gentium and Natural Law in Denmark around 1700”
17.00 – 17.45  Katharina Beiergrösslein, Iris von Dorn (Byreuth): “Natural Law for the Nobility. Natur- und Völkerrecht at the Ritter-Academy Erlangen (1701-1741)”
 

Vendredi, 6 novembre, Amphipôle, salle 210.

Panel 3: The Law of Nations and the Ecole romande du droit naturel

(Chair: Ian Hunter, Graceville, AUS)

09.15 – 10.00  Simone Zurbuchen (Lausanne): “Teaching the Law of Nations in Lausanne and Geneva in the 18th century”
10.00 – 10.45  Lisa Broussois (Lausanne): “Burlamaqui and Rousseau on the Law of War and the Law of Nations”
11.15 – 12.00  Elisabetta Fiocchi Malaspina (Milan): “The Circulation of the Ecole romande du droit naturel in Eighteenth-Century Italy”
12.00 – 12.45  Gabriella Silvestrini (Alessandria): “Political Law and the Law of Nations: the General Principles of the Duties of a Nation towards herself according to Emer de Vattel”

Panel 4: The Law of Nations from 18th century Germany into the 19th century

(Chair: Simone Zurbuchen, Lausanne)

14.15 – 15.00  Frank Grunert (Halle): “International Law as a topic in German Historia Literaria”
15.00 – 15.45  Thomas Ahnert (Edinburgh): “Christian Wolff’s Jus Gentium and the Scientific Method”
16.15 – 17.00  Diethelm Klippel (Bayreuth): “Kant in Context. The Contemporary Debate on Kant’s Essay On Perpetual Peace”
17.00 – 17.45  Miloš Vec (Vienna): “Mythical Positivism: Natural Law in 19th Century International Law Doctrine”

Publication posthume: "Politics in Commercial Society " d'Istvan Hont, Harvard University Press, 2015

Actualité publiée le 25.09.2015

  • Istvan Hont, "Politics in Commercial Society. Jean-Jacques Rousseau and Adam Smith", B. Kapossy et M. Sonenscher (éd.), Harvard University Press, 2015.

Istvan Hont

"Politics in Commercial Society.

Jean-Jacques Rousseau and Adam Smith"


édité par Béla Kapossy & Michael Sonenscher


"Scholars normally emphasize the contrast between the two great eighteenth-century thinkers Jean-Jacques Rousseau and Adam Smith. Rousseau is seen as a critic of modernity, Smith as an apologist. Istvan Hont, however, finds significant commonalities in their work, arguing that both were theorists of commercial society and from surprisingly similar perspectives.

In making his case, Hont begins with the concept of commercial society and explains why that concept has much in common with what the German philosopher Immanuel Kant called unsocial sociability. This is why many earlier scholars used to refer to an Adam Smith Problem and, in a somewhat different way, to a Jean-Jacques Rousseau Problem. The two problems—and the questions about the relationship between individualism and altruism that they raised—were, in fact, more similar than has usually been thought because both arose from the more fundamental problems generated by thinking about morality and politics in a commercial society. Commerce entails reciprocity, but a commercial society also entails involuntary social interdependence, relentless economic competition, and intermittent interstate rivalry. This was the world to which Rousseau and Smith belonged, and Politics in Commercial Society is an account of how they thought about it.

Building his argument on the similarity between Smith’s and Rousseau’s theoretical concerns, Hont shows the relevance of commercial society to modern politics—the politics of the nation-state, global commerce, international competition, social inequality, and democratic accountability."

Un nouveau projet Lumières.Lausanne: A. C. Chavannes et sa "Science générale de l'homme" (1788)

Actualité publiée le 08.09.2015

  • "L’Anthropologie" d’Alexandre César Chavannes en 13 volumes, © Bibliothèque cantonale et universitaire, Lausanne. Photo Elisabeth Holm.

Lumières.Lausanne a le plaisir d’annoncer la publication en ligne du premier volume de la monumentale Anthropologie ou Science générale de l’homme pour servir d’introduction à l’étude de la Philosophie et des Langues, et de guide dans le plan d’éducation intellectuelle.

Rédigée durant une quarantaine d’années et annoncée en 1788, cette Anthropologie est l’œuvre d’Alexandre César Chavannes (1731-1800), pasteur issu d’une famille établie à Vevey, professeur de théologie, bibliothécaire et recteur de l’Académie de Lausanne. Conservée à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne, elle était restée inédite. Constituée de treize volumes décrivant la «nouvelle science de l’homme», l’Anthropologie a pour ambition de fournir la première synthèse générale des connaissances sur l’homme en s’efforçant de concilier philosophie des Lumières et foi protestante. L’étude de l’homme en société est concentrée dans trois volumes intitulés «Ethnologie», études faisant de Chavannes l’introducteur de ce terme dans la langue française. Les questions portant sur la formation des idées chez l’homme, la volonté humaine, les capacités linguistiques de l’homme et l’histoire des langues, enfin la mythologie, définie par Chavannes comme la «science de l’homme occupé à des recherches sur son origine et ses destinées futures», prennent place au sein des dix volumes restants. Le volume publié aujourd’hui appartient aux deux premiers tomes de l’œuvre, intitulés Anthropologie proprement dite, qui s’intéressent à l’établissement des connaissances anatomiques de l’homme, prérequis nécessaire à son Anthropologie.

La publication de ce volume, transcrit par Elisabeth Holm sous la direction de Christian Grosse, initie un projet de recherche collectif sur Alexandre César Chavannes et sa «Science générale de l’homme», dirigé par les professeurs Christian Grosse et Béla Kapossy de l’Université de Lausanne.

Lien vers le projet.

Conférence d'Antoine Lilti, "L'invention de la célébrité", 22 septembre 2015.

Actualité publiée le 08.09.2015

  • Jean-François de Troy, "Lecture dans un salon", huile sur toile, vers 1728, coll. privée.

 

La Formation doctorale interdisciplinaire (FDi) a le plaisir de vous inviter à la conférence d'

Antoine Lilti (EHESS, Paris)

«L’invention de la célébrité (1750-1850)»

 

 Mardi 22 septembre 2015, 17h15, UNIL, Anthropole 3185

 

Spécialiste de la sociabilité à l’époque des Lumières, Antoine Lilti a rédigé l’article «Salons littéraires» de l’Encylopedia Universalis. Il est l’auteur de deux ouvrages de référence, Le Monde des salons. Sociabilité et mondanité à Paris au XVIIIe siècle en  2005 et Figures publiques. L’invention de la célébrité 1750-1850 l'année dernière.

"L'appel de l'est ", éclairage sur les relations Suisse-Russie par Danièle Tosato-Rigo

Actualité publiée le 02.06.2015

  • Danièle Toato-Rigo, "L'appel de l'est. Des gouvernantes et précepteurs romands en Russie", NIKE, 1-2 2015, p. 28-31.

 

Le premier numéro 2015 du bulletin du Centre national d'information sur le Patrimoine Culturel, qui s'intéresse aux divers échanges entretenus par la Suisse avec l'extérieur, donne la parole à la Professeure Danièle Tosato-Rigo.

"L'appel de l'est. Des gouvernantes et précepteurs romands en Russie"

 

revient sur le préceptorat romand au sein des élites russes et montre que cette tradition, émergeant notamment avec Frédéric-César de La Harpe, tisse des liens durables et apporte un éclairage sur les relations entre la Suisse et la Russie aux XVIIIe et XIXe siècles.

 

Colloque "Histoire & politique. L'humanisme tardif à Lausanne", Unil, 15-16 mai 2015

Actualité publiée le 07.05.2015

  • Frontispice des "Mémoires critiques pour servir d'éclaircissemens sur divers points de l'histoire ancienne de la Suisse", de Charles Guillaume Loys de Bochat parus entre 1747 et 1747 © Lumières.Lausanne

 

Colloque interne organisé dans le cadre du séminaire de Master en Histoire moderne dirigé par le Prof. Béla Kapossy
 

Histoire & Politique

L'humanisme tardif à Lausanne au dix-huitième siècle

 

Vendredi 15 et samedi 16 mai 2015, Université de Lausanne, Anthropole 5146

 

 

Vendredi 15 mai

9h15-10h00  Auguste Bertholet: La « Bibliothèque italique », pivot du savoir entre fond italien et forme française

10h00-10h45 Rémy Zanardi: Pietro Giannone dans la « Bibliothèque italique » pour une nouvelle approche de l'histoire, l'Istoria civile del Regno di Napoli

11h00-11h45 Adeline Borraccino & Sabrina SchwabLes « Délices de la Suisse » d’Abraham Ruchat

11h45-12h30 Catherine Vuilleumier: Le « Commonplace Book » d'Abraham Ruchat : méthode et structure

13h30-14h15 Christian Marmy: Louis Bourguet et la Vérité historique: une démonstration mathématique pour asseoir la crédibilité de l’Histoire

14h15-15h00 Johan Mast: L'Histoire vue par les intellectuels lausannois du XVIIIe siècle. Analyse de discours tenus dans le cadre de la Société du comte de la Lippe (1743-1744)

15h15-16h00 Kilian Rustichelli: Les « Mémoires Critiques » de Charles-Guillaume Loys de Bochat (1747-1749): esquisse d’une historiographie

16h00-16h45 Constantin Forestier: Le débat sur la généalogie des Ducs de Zähringen au sein du Journal Helvétique ou comment l’histoire demande la preuve

Samedi 16 mai

9h15-10h00 Mathieu Gallay: Perceptions contemporaines du major Davel et de son entreprise en 1723

10h00-10h45 Edouard Hediger: Ouvrage pour et contre le service étranger. La Suisse dans l'équilibre des puissances

11h-0011h45 Loïc Bonvin: Gibbon, Seigneux et le gouvernement de Berne

11h45-12h30 Gaëlle Nydegger & Julie Farine: Controverses autour de la question des femmes et du savoir. Louis Bourget, un point de vue singulier?

Journée d'étude "Rencontrer l'auteur: autour de Frederick Neuhouser et son livre", Unil, 28 mai 2015

Actualité publiée le 07.05.2015

  • Affiche "Rencontrer l'auteur", 28 mai 2015, UNIL

Journée d'étude organisé par la section de philosophie de l'Université de Lausanne
 

Rencontrer l'auteur

autour de Frederick Neuhouser (Université de Columbia, NY)  
et son livre

" Rousseau's Critique of Inequality:

Reconstructing the Second Discourse"

 

Jeudi 28 mai 2015, UNIL-Dorigny, Bâtiment Extranef 110


 

Programme

9h15-10h00    Frederick Neuhouser: Introduction

10h00-10h40  Simone Zurbuchen: What is the Place of the Second Discourse in the Tradition of Modern Natural Law?

11h00-11h40  Christian Maurer: What to do About Amour-Propre's Bad Reputation?

11h40-12h30  Justine Rétornaz & Aurélien Volluz: Lectures du Second Discours au XVIIIe siècle

14h30-15h10  Lisa Broussois: From Rousseau's Theodicy to Rousseau's Critique of Inequality: the Humankind's Default   Condition

15h10-15h50  Carole Maigné: Jusqu'où la fiction de l'état de nature dans le Discours sur l'inégalité est-elle fictionnelle?

16h10-16h50  Michel Bourban: Questions Concerning the Contemporary Relevance of Rousseau's Critique od Social Inequalites

Conférence d'Andreas Würgler, "A quoi sert-il de prêter serment...", 11 mai 2015

Actualité publiée le 07.05.2015

  • "Serment du Grütli", in La Suisse pittoresque et ses environs, 1835 © Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne

 

Séminaire de recherche en Histoire moderne et séminaire de recherche en Histoire médiévale, Université de Lausanne

Andreas Würgler (Université de Genève)

"A quoi sert-il de prêter serment en Suisse médiévale et moderne ?"

 

Lundi 11 mai 2015, 17h15, UNIL, Anthropole 5196

 

 

"Histoire d'ici", Mirabeau sous l'oeil du Prof. Béla Kapossy, avril 2015

Actualité publiée le 30.04.2015

  • Béla Kapossy, "Le marquis de Mirabeau et son intéressant ami vaudois", 24heures, 25-26 avril 2015.

Le journal 24heures vient de donner la parole au Professeur Béla Kapossy pour sa chronique " Histoire d'ici", parue dans l'édition du weekend dernier, 25-26 avril 2015.

" Le marquis de Mirabeau et son intéressant ami vaudois",

 

revient sur le projet d'édition de la correspondance entre Mirabeau et Marc Charles Frédéric de Sacconnay sur notre plateforme et sur les échanges épisotlaires qui nous apportent un nouvel éclairage sur le pensée économique et politique de l'Ami des hommes.

Colloque international "Mirabeau: Culture cosmopolite...", Paris, 10-11 avril 2015

Actualité publiée le 06.04.2015

  • Joseph Aved, Portrait de Victor de Riqueti, marquis de Mirabeau, s.d., huile sur toile © Musée du Louvre

Colloque international organisé au Centre de l'Université de Chicago à Paris,
 

Mirabeau: Culture cosmopolite,

économie politique et société au XVIIIe siècle

6 rue Thomas Mann, Paris 13e, du 9 au 11 avril 2015.

 

Comité d'organisation:  Loïc Charles, Paul Cheney et Christine Théré


Jeudi 9 avril

18h30: Conférence inaugurale d'Antoine Lilti (EHESS): Mirabeau contre Mirabeau. Héritage(s) des Lumières.

Vendredi 10 avril

10h00-12h00: "De l'histoire de la famille Mirabeau à l'histoire politique"

Marianne Cariou (Université Paris IV): Une cause sensationnelle de la France prérévolutionnaire: l'affaire de la marquise de Cabris.

Laura Casella (Université de Udine) : Les Mirabeau: de l'histoire familiale à l'histoire politique

Irina Okunvena (EHESS) : "Ma conversion" de Mirabeau: le roman libertin comme pamphlet économique

13h30-15h00: "Economie politique"

Anne Conchon (Université de Paris I) : Mirabeau et la controverse sur la corvée

Jérôme Loiseau (Université de Franche-Comté) : Que nous disent les Mirabeau des états provinciaux? Une appréciation critique

15h15- 16h45: "Les Mirabeau et le système esclavagiste"

Pernille Røge (Université de Pittsburgh) : Les Mirabeau and the question of slavery and slave labour

Caroline Oudin-Bastide (EHESS) et Philippe Steiner (Université de Paris IV) : Calcul et morale. Coûts de l'esclavage et valeurs de l'émancipation (XVIIIe-XIXe siècle)

Samedi 11 avril

9h30-11h00: "Sociabilités de l'Europe d'Ancien régime" (1)

Béla Kapossy (Université de Lausanne): Mirabeau and Marc-Charles-Frédéric de Sacconay: newly discovered letters from Mirabeau

Arnault Skornicki (Université de Paris Ouest-Nanterre): Le marquis de Mirabeau et la société de cour. Contribution à la socio-histoire d'une pensée politique

11h30-13h00: "Sociabilités de l'Europe d'Ancien régime" (2)

Thérence Carvalho (Université de Rennes): Le rôle du marquis de Mirabeau dans la diffusion et l'application des théories physiocratiques en Toscane

Albert Zajtmann (Université de Lyon 2): Ce que l'émancipation des juifs de France doit à la culture cosmopolite de Gabriel-Honoré Riqueti, comte de Mirabeau

14h0-15h30: "Penser les révolutions"

Manuela Albertone (Université de Turin): Les Mirabeau et l'Amérique

Nigel Ritchie (Queen Mary, Université de Londres): The "subtle chameleon" - Mirabeau, Marat and the metamorphosis of ambition

16h00: Séance de conclusion

Joël Félix (Université de Reading)

Michael Sonenscher (Université de Cambridge)

Modérateur: Paul Cherney (Université de Chicago)

Conférence "Conception et fonctionnement de deux bases de données en Lettres", 25 mars 2015

Actualité publiée le 23.03.2015

  • Lumières.Lausanne

 

Dans le cadre du programme de spécialisation en Humanités digitales

"Conception et fonctionnement de deux bases de données en Lettres: Lumières.Lausanne et Revues culturelles suisses"

Mercredi 25 mars 2015, Unil, Anthropole 5071, 13h15-14h45

Dans le cadre du séminaire Pratiques des Humanités digitales, Béla Kapossy et François Vallotton (Unil, Lettres) présentent deux bases de données dans le domaine de l'histoire intellectuelle et culturelle. L'occasion de retracer la genèse de ces deux projets et de proposer un premier bilan quant à leur exploitation tant dans le domaine de l'enseignement que de la recherche.

 

Prof. Béla Kapossy

"Lumières.Lausanne : combiner recherche, enseignement et édition de textes"

Les archives publiques en Suisse romande contiennent d'importantes collections de documents sur la vie intellectuelle au dix-huitième siècle. Peu connues, elles restent encore sous-exploitées par les chercheurs. La structure et les fonctionalités de la plateforme Lumières.Lausanne reflètent l'historique du projet qui depuis plusieurs années déjà vise à rectifier cette situation et à établir les Lumières à Lausanne comme champ de recherche à part entière au niveau international. Initialement conçue comme un outil pédagogique pour apprendre la saisie des données bibliographique et biographique, la plateforme permet aujourd'hui également l'édition de manuscrits et la publication d'articles scientifiques, vidéos et travaux d'étudiants. Actuellement, elle héberge des projets gérés par les sections d'histoire et de philosophie, le Centre des sciences historiques de la culture et la Faculté de théologie et de sciences des religions de l'Unil. Elle collabore avec des archives et institutions publiques diverses, dont les Archives Cantonales Vaudoises, les Archives de la Ville de Lausanne, la Bibliothèque Cantonale et Universitaire et le Musée historique de Lausanne.

Prof. François Vallotton

"Le champ intellectuel et ses réseaux : Le cas des revues culturelles en Suisse (XIXe - XXe siècles)"

Ce projet s'inscrit dans le développement contemporain très important des approches d'histoire culturelle portant sur les supports de la vie intellectuelle. Il vise un double objectif, pédagogique et scientifique. Par le biais d'une plate-forme web, il s'agit d'offrir aux étudiants la possibilité  de bénéficier d'une infrastructure permettant de mutualiser les fruits de leur travail et de mettre en relation, au service d'une analyse de réseaux notamment, les informations récoltées au cours du processus de recherche. Mobilisée au sein de l'enseignement, cette démarche doit servir à l'apprentissage de compétences basiques propres au travail historique : travail en archives, repérage des acteurs prépondérants et des thématiques centrales, apprentissage d'une systématique quant à la prise de notes et à l'organisation des informations, mise en perspective par le  recours  à  la littérature secondaire, rédaction de textes analytiques.

Sur le plan scientifique, la base de données doit servir à un vaste projet éditorial collectif débouchant sur un Dictionnaire en ligne des revues culturelles suisses. Il doit montrer l'intérêt de ce type de supports pour une histoire large des échanges intellectuels et des transferts culturels tout en se prêtant à une consultation aisée et attractive susceptible de rencontrer un intérêt au-delà des seuls milieux spécialisés.

Colloque international "Le monde des neutres", Musée national de Prangins, 5 juin 2015

Actualité publiée le 18.03.2015

  • Colloque international "Le monde des neutres", 5 juin 2015

Colloque international organisé par l'Université de Lausanne:

Le monde des neutres

Château de Prangins, le vendredi 5 juin 2015

 

"L'histoire de la neutralité suisse du 19e siècle est aussi et avant tout l'histoire des relations complexes de la Confédération avec les autres nations européennes, non seulement sur le plan politique, mais aussi économique. Quel rôle la neutralité joue-t-elle pour l'avancement ou l'obstruction des réformes politiques ou juridiques en Suisse ? Comment les Suisses ont-ils vécu et analysé les développements politiques, économiques et sociaux en Europe et ailleurs, et par quels moyens ont-ils essayé de faire respecter l'indépendance des petites nations? C'est à ces questions que le colloque souhaite répondre en montrant comment cette histoire peut fournir un cadre pour comprendre la neutralité actuelle."

 

Programme

9h30   Accueil

10h00 Béla Kapossy (Université de Lausanne) : Introduction

10h15 André Holenstein (Université de Berne) : Péripéties d’une politique de neutralité. Les relations extérieures de la Diète fédérale 1813-1815.

11h00 Peter Lehmann (Université de Lausanne) : La neutralité comme projet de réforme

11h45  Béla Kapossy (Université de Lausanne) : Le commerce des neutres et le protectionnisme au 19e siècle

12h30  Pause de midi

14h00  Grégoire Bron (Université de Neuchâtel) : La neutralité suisse face à l’immigration politique, 1815-1848

14h45  Sacha Zala (Documents Diplomatiques Suisses) : Axiomes et apories de la neutralité suisse au 20e siècle

15h30  Thomas Maissen (Institut Historique Allemand, Paris) : Perspectives historiques et politiques de la neutralité suisse

16h15  Valentin Zellweger (Direction du droit international public, DFAE) : Discussion plénière – modération

17h15  Apéritif

 

Découvrez l'interview du Prof. Béla Kapossy, parue dans le dernier numéro d'Allez savoir! : "Au soir de Marignan, la Suisse n'est pas devenue neutre".

Conférence de Marco Cicchini, "Chaque citoyen y est soldat...", 16 mars 2015

Actualité publiée le 12.03.2015

  • Détail d'un uniforme de gala de Cent-suisse de la maison du roi, début XVIIIe ©Musée de l'Armée, Invalides, Paris.

 

Séminaire de recherche en Histoire moderne, Université de Lausanne

Marco Cicchini (Université de Genève)

"Chaque citoyen y est soldat comme en Suisse et dans l'ancienne Rome": une reconsidération de la figure du citoyen-soldat au XVIIIe siècle.

 

Lundi 16 mars 2015, 17h15, UNIL, Anthropole 5157

"Lire à la chandelle" : exposition proposée par les Archives de la Ville de Lausanne

Actualité publiée le 23.02.2015

  • Lire à la chandelle

 

Partez à la découverte du livre dans l'intimité de trois foyers lausannois de la seconde moitié du XVIIIe siècle

 

Adoptant une structure de navigation ludique, cette exposition virtuelle concoctée par l'historien Norbert Furrer et les Archives de la Ville de Lausanne rappelle que la lecture au XVIIIe siècle se voulait tout autant savante, édifiante que divertissante.

Elle vous propose ainsi de découvrir trois inventaires de bibliothèque après décès. Les documents originaux, numérisés, sont accompagnés d'inventaires dont les références ont été complétées et à partir desquelles vous pouvez vous plonger d'un simple clic dans les lectures qui firent les délices de Benjamin Milot, Louis Daniel Des Tallents et d'Othille Ogiez !

 

Exposition "Jeux du Château d’Hauteville", au Musée Suisse du Jeu, jusqu’au 25 octobre 2015

Actualité publiée le 20.02.2015

  • Affiche de l'exposition "Jeux du Château d'Hauteville" 2015

Le Musée du Jeu à la Tour-de-Peilz expose un ensemble exceptionnel de jeux du XVIIIe et XIXe siècle ayant appartenu à la famille Grand d’Hauteville (20 janvier – 25 octobre 2015)


Pierre-Philippe Cannac, d’origine française huguenote, fit construire dès 1760 le Château d’Hauteville, près de Saint-Légier. En 1794, la Seigneurie d’Hauteville revint au banquier Daniel Grand de la Chaise qui prit, à la suite de son mariage avec Victoire Cannac, le nom Grand d’Hauteville.

Récemment, la famille Grand d’Hauteville a fait don au Musée Suisse du Jeu de plus de 120 jeux datant de la période 1780 et 1840. Il s’agit de jeux de loto, de jeux d’échecs, de cartes à jouer avec leurs accessoires, de jeux achetés notamment à Paris et en Allemagne sur le marché des jeux en pleine évolution au début du XIXe siècle, ainsi que des jeux faits maison et des carnets écrits à la main de règles de jeux. Cet extraordinaire ensemble homogène témoigne de l’importance du jeu, parmi d’autres loisirs tels que le théâtre, la musique et la lecture, dans la vie de château à l’époque de Daniel et Victoire et de leur fille Aimée et son mari Eric Grand d’Hauteville.

Des conférences sont prévues dans le cadre de cette exposition (entrée libre):

Mardi 20 janvier, 18h30, « La vie ludique de château autour de 1800: l’exemple d’Hauteville », par Ulrich Schädler, directeur du Musée Suisse du Jeu;

Mardi 10 mars, 18h30, « Visions littéraires du jeu, entre réalisme et imaginaire (1780-1840) », par Michel Viegnes, professeur à l’Université de Fribourg;

Jeudi 30 avril, 18h30, « Se divertir dans les châteaux en Suisse romande à la fin du XVIIIe siècle: le théâtre de société », par Béatrice Lovis, historienne de la littérature, Université de Lausanne

Plus d’informations

 

Exposition "La Suisse redessinée. De Napoléon au Congrès de Vienne", Prangins, mars-septembre 2015

Actualité publiée le 19.02.2015

  • La Suisse redessinée. De Napoléon au Congrès de Vienne

Commémoration du bicentenaire du Congrès de Vienne au Musée national de Prangins. Exposition du 13 mars 2015 au 13 septembre 2015

Avec la collaboration de l'Université de Lausanne.

Cette exposition explore de manière originale, notamment par des micros-trottoirs et des interviews inédites d’historiens, la création d’une Suisse nouvelle au Congrès de Vienne (1815). Quels enjeux représente la Suisse pour les puissances européennes au lendemain de la chute de Napoléon et de son empire ? Pourquoi ces dernières se soucientelles d’un territoire si exigu et divisé ? S’il est vrai que la délégation suisse et les nombreux représentants cantonaux n’ont pas de rôle officiel à jouer, un comité spécial est constitué pour étudier de près la « question suisse ».
Au terme d’intenses mois de négociations, la Suisse est redessinée : stabilisée, agrandie de trois nouveaux cantons – Genève, Neuchâtel et Valais –, elle se voit dotée d’une neutralité perpétuelle au profit d’une paix durable en Europe.
Des thèmes toujours d’actualité, tels que la guerre et la paix, les frontières et l’indépendance de la Suisse au coeur de l’Europe, sont illustrés par quelques objets phares, et par des témoignages surprenants d’hier et d’aujourd’hui.

Plus d'informations sur les visites guidées publiques et le colloque "Le monde des neutres" qui se tiendra le vendredi 5 juin à Prangins.

Le vernissage de l'exposition a lieu le jeudi 12 mars à 18h30.

A cette occasion, de courtes visites guidées par Peter Lehmann, historien et conseiller scientifique et Nicole Staremberg, comissaire de l'exposition, vous seront proposées.

 

"Avis d'expert", découvrez l'expositon en quelques images et un extrait de l'interview du Prof. Béla Kapossy ici.

"Reconstruire Delille". Nouveau projet FNS sur le poète français Jacques Delille (1738-1813)

Actualité publiée le 17.02.2015

  • Portrait gravé de Jacques Delille

Soutenu par le Fonds national suisse pour la recherche, le projet « Reconstruire Delille » entend remettre en lumière le poète français Jacques Delille (1738-1813). Porté aux nues des années 1770 à la fin de l’époque napoléonienne, diffusé dans toute l’Europe, puis transformé en contre-modèle par le romantisme, Delille est graduellement sorti du canon au fil du XIXe siècle. Célébrée par Voltaire, annotée par Cuvier, censurée par Napoléon, illustrée par Girodet, conspuée par Sainte-Beuve ou Francis Ponge, parodiée par Flaubert ou Balzac, son œuvre se trouve à la charnière des esthétiques de l’Ancien Régime et de la modernité. Elle soulève des enjeux passionnants en matière d’histoire littéraire, de conception de la poésie ou encore de relations entre lettres et sciences, et elle a joué un rôle considérable et désormais sous-estimé dans la culture française et européenne des XVIIIe et XIXe s., avec des prolongements jusqu’à Jean Paulhan, pour qui le « faible » du poète était… « qu’on l’ait tellement imité ».

Le projet lie étroitement deux approches. D’une part, l’équipe produira la première édition scientifique des poèmes de Delille et d’une sélection d’autres œuvres, dans une approche attentive à l’histoire éditoriale des textes, à leurs enjeux contextuels et poétiques, et aux altérations dont ils ont fait l’objet. D’autre part, l’équipe procèdera à une reconstruction de la réception de Delille, des premières œuvres aux années 1900, avec deux objectifs : montrer que la poésie de Delille a intégré dans sa genèse comme dans sa présentation matérielle des formes de dialogue avec ses récepteurs ; tenter de comprendre la dynamique de canonisation puis de rejet dont il fait l’objet.

Tout en relevant au premier chef de l’histoire littéraire et de la théorie critique, le projet comporte donc une forte dimension interdisciplinaire : il s’inscrit dans le champ des digital humanities et dialogue avec l’esthétique (arts visuels et paysagers) et l’histoire des sciences et des techniques, en raison de la place que ces thèmes occupent dans l’œuvre de Delille.

Requérants: Hugues Marchal (Professeur assistant de littérature, Université de Bâle) et Claire Jaquier (Professeur de littérature, Université de Neuchâtel)

Plus d'informations sur la page du projet.

"Kulturen der Naturforschung". Projet FNS sur la botanique et les réseaux savants suisses

Actualité publiée le 17.02.2015

  • Johannes Gessner, "Tabulae Phytographicae", 1795.

"Kulturen der Naturforschung. Akteure, Netzwerke, Orte und Themen wissenschaftlicher Kommunikation in der Frühen Neuzeit (17. Jahrhundert bis ca.1830)"


"Das Projekt untersucht die Entwicklung der Erforschung der Naturgeschichte, ihre Akteure und ihre sozialen Netzwerke auf einer lokalen, überregionalen und internationalen Ebene vom 17. Jahrhundert bis ca. 1830. Mittels eines netzwerkorientierten Ansatzes und einer wissenstransferorientierten Methode analysiert es die wichtigsten Akteure, Orte und Themen des Wissenstransfers, die Organisation der Netze sowie ihre geographischen und sozialen Differenzierungen.

Berücksichtigt wird die Phase der Entstehung der ersten „modernen“ Institutionen (insbesondere der ersten wissenschaftlichen Akademien), welche zur Diskussion, Verbreitung und Sammlung des Wissens dienten. Diese Epoche brachte eine Spezialisierung der Disziplinen und die Professionalisierung der Forschung mit sich. Das Projekt versteht sich als Beitrag zur Wissens- und Wissenschaftsgeschichte Europas in einem sozialen und kulturellen Kontext während einer Zeit des entscheidenden Wandels des Wissenschaftssystems, des Naturverständnisses sowie der Formen der Naturaneignung. Grosse, bislang unerforschte Quellenbestände werden erschlossen und dadurch ein komplexeres Bild des 17. Jahrhunderts, der Aufklärung und der Moderne wiedergegeben, indem die Erforschung der Natur als einer der charakteristischen Aspekte dieser Epoche interpretiert wird. Dank der Erstellung relationaler Karten werden mannigfaltige Netzwerke, deren chronologische Entwicklung sowie die unterschiedliche Art der Verbindungen zwischen den Akteuren dargestellt und die Umrisse der Gelehrtenrepublik klarer profiliert."

Requérante : Prof. Dr. Simona Boscani Leoni (Université de Berne); Doctorantes: Sarah Baumgartner et Meike Knittel.

Informations complémentaires

La base de données suisse Egodocuments.ch vous attend!

Actualité publiée le 16.02.2015

  • Egodocuments.ch

Valorisation scientifique des écrits personnels de l’époque moderne en Suisse latine (XVIe – début XIXe siècle)


La base de données suisse d’écrits personnels est le résultat de projets successifs soutenus par le Fonds national de la recherche scientifique. Le premier, Deutschschweizerische Selbstzeugnisse (1500-1800) als Quellen der Mentalitätsgeschichte, fut mené de 1996 à 2003 sous la direction de Kaspar von Greyerz, aux universités de Zurich puis de Bâle. Les deux suivants, L’éducation domestique au miroir des écrits personnels en Suisse romande (1750-1820), et Valorisation scientifique des écrits personnels de Suisse latine (1500-1820), actuellement en cours, sont dirigés par Danièle Tosato-Rigo (université de Lausanne). Dans les trois projets, l’inventorisation a été de pair avec l’exploitation scientifique des documents, dans le cadre de mémoires de master, de thèses de doctorat et de publications diverses (voir Bibliographie). Seule une partie des nombreux documents repérés font aujourd’hui l’objet d’une description dans cette base en raison de ressources limitées. (lire la suite...)

En bref, Egodocuments.ch c'est aussi:

…une base de données présentant des écrits personnels conservés dans les archives et bibliothèques des quatre régions linguistiques de la Suisse, rédigés entre 1500 et 1820.

…un Work in progress, qui recense actuellement près de 1700 documents, dont 208 livres de famille, 160 textes féminins, 172 récits de voyage, 70 textes d’enfants ou jeunes gens, 59 textes d’artisans…

…un outil pour la (re)découverte du quotidien d’hommes et de femmes de diverses couches sociales, entre intimité et vie publique.

Publication: du cabinet à la presse, découvrez "L'imprimé scientifique...

Actualité publiée le 16.02.2015

  • Miriam Nicoli (éd.), "L'imprimé scientifique. Enjeux matériels et intellectuels", Lausanne: éd. BHMS, 2014.

...Enjeux matériels et intellectuels."


Cet ouvrage éléctronique, édité par Miriam Nicoli et publié dans la collection Bibliothèque d'histoire de la médecine et de la santé, approche la science en tant que pratique culturelle historiquement située et dépendante des systèmes de production et de diffusion. L’importance d’une étude matérielle des supports éditoriaux, démarche indispensable à une étude des contenus, y est mise en lumière. Au fil des articles sont discutées les questions pratiques auxquelles les hommes de science sont confrontés dans ce moment crucial qu’est la publication des résultats. Par ce prisme sont éclairées les relations parfois tendues qu’entretiennent les hommes de science et les professionnels du livre. Richement illustré et proposant une exposition virtuelle d’imprimés anciens, cet ouvrage ne s’adresse pas qu’aux chercheurs. Il permettra au lecteur passionné de science et d’histoire de jeter un coup d’oeil furtif derrière les coulisses du travail scientifique pendant l’Ancien Régime et, grâce à une postface ouverte sur le XXIe siècle, de réfléchir aux bouleversements qu’est en train de connaître l’imprimé scientifique à l’ère numérique.

Lancement de la collection "Études" sur Lumières.Lausanne!

Actualité publiée le 17.12.2014

  • Louise de Corcelles, Portrait de Gabriel de Seigneux, pastel, 1767 © MHL

 

Désormais la plateforme Lumières.Lausanne accueillera, aux côtés des Trouvailles, les travaux de jeunes chercheurs et doctorants dans la collection Études Lumières.Lausanne.

Pour inaugurer cette série, nous publions un article consacré à la poésie suisse au XVIIIe siècle:

Timothée Léchot

« La "poésie helvétienne" (1775-1830) : fonctions patriotiques et vertus civiques d'une littérature émergente »

 

Nous vous invitons à découvrir cet article ici !

 

 

Conférence d'André Holenstein, "Au coeur de l'Europe", 15 décembre 2014

Actualité publiée le 08.12.2014

  • André Holenstein, "Mitten in Europa. Verflechtung und Abgrenzung in der Schweizer Geschichte", Baden : hier + jetzt, 2014.

 

Séminaire de recherche en Histoire moderne, Université de Lausanne

André Holenstein (Université de Berne)

"Au coeur de l'Europe. L'histoire de la Suisse entre connexions et repliement"

 

Lundi 15 décembre 2014, 17h15, UNIL, Anthropole 5157

 

A cette occasion, il nous présentera son nouvel ouvrage "Mitten in Europa. Verflechtung und Abgrenzung in der Schweizer Geschichte".

 

Workshop "Gibbon & Lausanne", UNIL, 15 novembre 2014

Actualité publiée le 06.12.2014

  • Portrait d'Edward Gibbon, par Jacques-Samuel-Louis Piot, pastel, détail. Collection privée

Gibbon & Lausanne: recherches en cours et planification du projet 2015-2016


 Samedi 15 novembre 2014, 9h30-16h00, UNIL, Anthropole 5196

Intervenants:

Damiano Bardelli, Une lettre inédite de Gibbon

David Womersley, Gibbon and the Idea of Militia

Robert Mankin, Gibbon, Voltaire, and Lausanne

Organisation: Béla Kapossy, Séverine Huguenin

Conférence d'E. Fiocchi "La diffusion de l'Ecole romande du droit naturel dans la péninsule italienne au XVIIIe siècle", 19 novembre 2014

Actualité publiée le 12.11.2014

  • Portrait de Jean Barbeyrac (détail), tiré de Meister, Leonhard, Pfenninger, Heinrich, "Helvetiens berühmte Männer in Bildnissen", Zürich, 1799, T. I, p. 85.

 

 

La section de philosophie de l'Université de Lausanne vous convie à la conférence d'

Elisabetta Fiocchi (Università degli Studi di Milano) 

"La diffusion de l'Ecole romande du droit naturel dans la péninsule italienne au XVIIIe siècle"

 

Mercredi 19 novembre 2014, 14h00, UNIL, Anthropole 5099

 

 

Le site de la Société suisse pour l'étude du XVIIIe siècle fait peau neuve !

Actualité publiée le 04.11.2014

  • www.sgeaj.ch

La Société suisse pour l’étude du XVIIIe siècle (SSEDS) a été fondée à Zurich en 1991, sur l’initiative du professeur Helmut Holzhey. Animée d’abord par des chercheurs alémaniques, elle a élargi son influence à la Suisse romande, et la présidence est assurée alternativement par des représentants de l’une et de l’autre partie linguistique du pays: Helmut Holzhey (1991-1996), Etienne Hofmann (1996-2001), Fritz Nagel (2001-2006), Simone Zurbuchen (2006-2011), André Holenstein & Daniel Tröhler (2011-2013), Claire Jaquier (2013-).

Depuis plus de vingt ans, ses activités se déploient dans les directions suivantes: encouragement des projets d’édition et des projets de recherche; organisation de congrès nationaux ou internationaux portant sur des questions relatives à la Suisse du XVIIIe siècle; participation aux colloques de la Société internationale d’étude du XVIIIe siècle (SIEDS); encouragement des jeunes chercheurs; publication d’un Bulletin (1992-2010), de Cahiers thématiques, qui ont fait place depuis 2010 à une revue scientifique, xviii.ch-Annales; publication de textes et d’études dans la collection “Travaux sur la Suisse des Lumières” (1998-).

Le nouveau site propose également des informations sur l'actualité scientifique, les activités, ou encore les colloques et les appels à contribution se rapportant aux études dix-huitiémistes en Suisse et à l'étranger.

Exposition "Conservation galante: un décor peint remis en lumière", jusqu'au 4 janvier 2015

Actualité publiée le 04.11.2014

  • Exposition "Conservation galante: un décor peint remis en lumière"

 

Du 11 octobre 2014 au 4 janvier 2015, à l'Ancien Pénitencier de Sion

"Les toiles de Courten sont des témoins importants, voire uniques, de l’histoire culturelle de l’«époque de la galanterie». Elles faisaient partie au XVIIIe siècle du décor du Salon d’Ignace A. P. de Courten. Depuis la démolition de cette maison de Sierre en 1954, ces 18 toiles sont conservées au Musée d’histoire du Valais. Un travail de restauration conséquent a été achevé cet été, et le Musée a décidé de présenter au public ces œuvres qui ont retrouvé une nouvelle jeunesse. Les Musées cantonaux profitent également de l’exposition pour lever le voile sur l’importante mission de conservation et de restauration qui leur est confiée..."

Informations complémentaires

 

Colloque "Police et justice: le noeud gordien. Du temps des Lumières à l'Etat libéral, 1750-1850", UNIGE, 20-22 novembre 2014

Actualité publiée le 04.11.2014

  • Affiche "Police et justice: le noeud gordien. Du temps des Lumières à l'Etat libéral, 1750-1850"

Organisé par l'équipe Damoclès (UNIGE), le programme SYSPOE et en collaboration avec IAHCCJ.

Genève, Uni-Bastions, B111

"Depuis le XVIIe siècle, en pratique comme en théorie, police et justice constituent deux modalités spécifiques de la pacification sociale, deux manières d’exercer la puissance souveraine, deux modes de gouvernement. Bien que conceptuellement distinctes (elles relèvent « d’un ordre différent » selon Montesquieu), les activités de police et de justice sont pendant longtemps soumises à la confusion des compétences, à des limites de juridictions floues, confiées à des institutions et à des acteurs qui officient indifféremment dans l’un ou l’autre des deux domaines. La situation n’est cependant pas figée. Selon des chronologies diverses, un peu partout au XVIIIe siècle, la police s’autonomise par rapport à la justice dont les pouvoirs sont plus anciennement et solidement constitués : les frontières institutionnelles se déplacent, les acteurs et les territoires d’intervention se spécialisent peu à peu. Cette tendance de fond est radicalisée par la Révolution française. Dès 1789, la séparation institutionnelle entre police et justice est une exigence constitutionnelle qui participe à l’édification de l’État de droit issu de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. En 1808, le Code d’instruction criminelle entérine la séparation des fonctions policières et judiciaires dans la chaîne du pénal et en fixe durablement les contours, en France comme dans une grande partie de l’Europe continentale. Jusqu’à aujourd’hui pourtant, les tensions qui caractérisent les relations entre police et justice, entre juges et policiers, n’ont jamais cessé et soulèvent des questions d’une actualité toujours renouvelée, parfois brûlante. (→ lire la suite) "

Comité d’organisation: Marco CICCHINI (Université de Genève), Vincent DENIS (Paris-I Sorbonne), Vincent MILLIOT (Université de Caen), Michel PORRET (Université de Genève)

Programme du colloque (pdf)

Séminaire interdisciplinaire, "Culture de l'utopie au temps des Lumières", 25 octobre 2014

Actualité publiée le 22.10.2014

  • Thomas More, "Libellus… de… nova insula Utopia", Dirk Martens : Louvain, 1516.

Programme doctoral "Etudes sur le siècle des Lumières"

UNIGE, Département d'histoire générale, salle SO 019

La journée réunira trois chercheurs de renom, représentants de trois champs disciplinaires et méthodologiques différents: histoire (Sabina Loriga - EHESS), philosophie (Giovanni Paoletti - Université de Pise), études littéraires  (Jean-Michel Racault - Université de La Réunion).

Tous les trois ont consacré au moins une partie de leur réflexion récente à la question de l’utopie. Dans l’orbe du chantier du Dictionnaire critique de l’utopie au temps des Lumières, le débat portera principalement sur les positionnements conceptuels et méthodologiques adoptés par ces trois chercheurs, relativement à l’utopie, sa genèse, ses formes et son actualité. Ils illustreront leur réflexion par des exemples tirés de leurs derniers travaux.

 

Programme

9h45 Ouverture de la journée par Michel Porret et François Rosset
10h00 Intervention de Sabina Loriga
11h15 Intervention de Giovanni Paoletti
12h30 Repas
14h30 Intervention de Jean-Michel Racault
15h45 Table ronde avec les orateurs + Marco Cicchini, Helder Mendes et Przemyslaw Witkowski

Détails supplémentaires

Travail de séminaire sur la société d'Angélique de Charrière de Bavois, par Giulia Manfrina

Actualité publiée le 10.10.2014

  • Portrait miniature d'Angélique de Charrière de Bavois, v. 1800. © Musée historique de Lausanne

Giulia Manfrina: La "Société du Samedi" d'Angélique de Charrière de Bavois: étude de la sociabilité lausannoise d'après le fonds Grenier conservé aux Archives de la Ville de Lausanne, Béla Kapossy et Béatrice Lovis (dir.), Travail de séminaire, Université de Lausanne, octobre 2014.

En lien: Manfrina, Giulia et Lovis, Béatrice, Inventaire du Fonds Grenier déposé aux Archives de la Ville de Lausanne (P 224, carton 18, enveloppe 12), Université de Lausanne, mai 2014.

La Société du Samedi d’Angélique de Charrière de Bavois (1732-1817), a été, pendant la seconde moitié du XVIIIe siècle, l’un des plus importants salons de Lausanne et se distinguait par les intérêts éclectiques de sa maîtresse, par ses membres illustres et ses rituels codifiés. La rédaction de l'inventaire détaillé d’un lot de documents issu du fonds Grenier déposé aux Archives de la Ville de Lausanne a pu mettre en lumière des sources qui ont permis de reconstituer et d’analyser les pratiques, la production littéraire et le réseau social de ce milieu mondain. Les manuscrits appartenaient à Jacques Georges Deyverdun (1734-1789) qui fréquentait assidûment les Samedis de Madame de Charrière.

Le travail écrit et l’inventaire ont été rédigés dans le cadre du séminaire de maîtrise « Gibbon à Lausanne : histoire, érudition et culture » en Histoire moderne (UNIL), dispensé par le professeur Béla Kapossy et Séverine Huguenin en 2012-2013.

Journée d'étude "EGO-DOCUMENTI Inventario, ricerca e valorizzazione", 10 octobre 2014

Actualité publiée le 06.10.2014

  • Ego-documenti affiche

Vendredi 10 octobre 2014, Hôtel Federale, Lugano

 

Incontro sulle scritture personali e gli archivi di famiglia della Svizzera italiana & bilancio del primo anno di lavorodel progetto FNS " Valorizzazione scientifica delle scritture personali di epoca moderna nella Svizzera latina ( 16° - inizio 19° secolo)".

 

Contact et renseigements complémentaires: miriam.nicoli@unil.ch

 

Conférence d'Olivier Christin, "Le vote avant le scrutin populaire", 13 octobre 2014

Actualité publiée le 26.09.2014

  • Olivier, Christin, "Vox populi: une histoire du vote populaire avant le suffrage universel", Paris: Ed. du Seuil, 2014.

Séminaire de recherche en Histoire moderne, Université de Lausanne

Conférence d'Olivier Christin (Université de Neuchâtel)
"Le vote avant le scrutin populaire."

Lundi 13 octobre 2014, 17h15, UNIL, Anthropole 5157

Cette conférence fait suite à la publication cette année de son ouvrage:

"Vox populi : une histoire du vote avant le suffrage universel"

"L’élection n’a pas toujours été tenue pour le moyen le plus équitable, le plus efficace et le plus transparent de distribuer les charges et les honneurs publics ou de désigner ceux qui devaient contribuer à la fabrication de la Loi. Longtemps, d’autres systèmes ont joui d’un prestige égal sinon supérieur, qu’il s’agisse du tirage au sort, de l’hérédité, de la cooptation ou de l’appel à l’Esprit Saint. Les élections existaient pourtant, dans d’innombrables lieux et institutions : les villes et les villages, les ordres religieux et les conclaves ? où agissait justement l’Esprit Saint ? les universités et les académies. Mais elles servaient en réalité d’autres fins que la sélection des meilleurs représentants et la juste répartition des charges, comme la reproduction sociale des élites, la défense de l’orthodoxie… Elles n’avaient finalement pas grand-chose à voir avec la démocratie. C'est ainsi l'idée d'un progrès linéaire des institutions représentatives depuis la fin du Moyen Âge jusqu'aux révolutions du XVIIIe siècle que met en cause Olivier Christin. Une contribution importante aux débats contemporains sur la démocratie représentative."

Colloque "La vie de château en Suisse au XVIIIe siècle", 20-22 novembre 2014

Actualité publiée le 09.09.2014

  • Colloque "La vie de château en Suisse au XVIIIe siècle", 20-22 novembre 2014

Château de Prangins, Musée national suisse

Colloque interdisciplinaire organisé en collaboration avec l'Université de Lausanne (sections d'histoire et d'histoire de l'art)


Sujet peu abordé par l’historiographie helvétique, le château, comme « institution » et comme monument, est pourtant indissociable du paysage politique et culturel suisse au XVIIIe siècle. Lieu de pouvoir et de mémoire, centre administratif et agricole, création artistique marquante, il est pour les élites de l’époque le symbole même de la réussite sociale. Ce colloque interdisciplinaire cherche à comprendre de quelle manière le château est utilisé et habité par ces élites, quelles formes d’arts s’y développent et, plus largement, quel sens il conserve dans les petites républiques qui constituent la Suisse de l’Ancien Régime.
Le château sera ainsi étudié comme centre économique et symbolique d’une entité seigneuriale. La perception qu’en avaient des patriciens soucieux de légitimer leur aptitude traditionnelle au commandement politique retiendra également l’attention, de même que la vie culturelle qui s’y développa, sous l’influence des Lumières.
Son « programme » architectural sera comparé aux édifices féodaux plus anciens, afin de mettre en évidence comment les agencements du XVIII e siècle conjuguent tradition et modernité. L’intérêt se portera encore sur son décor intérieur et sur son mobilier, à la recherche de l’imaginaire iconographique qui entoure la vie hors la ville. Enfin, le jardin qui accompagne le château permettra de mettre en évidence l’inscription de l’édifice dans son cadre topographique.

"Un air de Madone", entretien avec Béatrice Lovis sur le salon peint du château de Mézery

Actualité publiée le 28.05.2014

  • La gouvernante Buchet, maîtresse de David-Louis Constant d'Hermenches. Dalberg (attribution), vers 1760, huile sur bois. © Collection privée. Photo Marc Vanappelghem

Le dernier numéro de la revue Allez savoir ! donne la parole à Béatrice Lovis pour nous présenter les boiseries peintes du château de Mézery.


"Un concert, un bal champêtre, du théâtre, des chasseurs et des jeunes filles à la baignade. Parmi d’autres scènes charmantes, ces représentations de la vie de la bonne société dans le Pays de Vaud au XVIIIe siècle ornent les murs d’un petit salon du château privé de Mézery, non loin de Lausanne. Cet ensemble de 26 panneaux de bois, réalisé au début des années 1760, a été commandité par David-Louis Constant d’Hermenches (1722-1784). Une septantaine de personnages, identifiés en partie, y figurent..."

L'intégralité de cet entretien est disponible sur le site d'Allez savoir !

A découvrir aussi l'Album "Esquisses de la Boiserie de Mézeri transportée du Château d’Hermenches en 1809" de Victor Constant de Rebecque et la Notice historique d'Adrien Constant-Delessert.

"Humanités numériques et information documentaire: un panorama", HEG Genève

Actualité publiée le 19.05.2014

La Haute école de gestion de Genève organise un séminaire sur les humanités digitales au cours duquel Béatrice Lovis présentera la plateforme Lumières.Lausanne :

« Humanités numériques et information documentaire : un panorama »

Jeudi 5 juin 2014, 9h30-17h00, HEG Genève.


"Les projets en humanités numériques impliquent des problématiques de gestion, d’archivage, de représentation ou encore de valorisation de données issues de la recherche scientifique ou de la numérisation de sources patrimoniales, qui sont au cœur des missions et savoir-faire des bibliothèques, services d’information documentaire ou centres d’archives.

Organisée dans le cadre du Master en Information documentaire, qui vise à former les futurs responsables de SID et chef de projets en gestion de données patrimoniales et institutionnelles, cette journée est également ouverte aux professionnels du domaine curieux d’en apprendre davantage sur les humanités numériques. Ce séminaire a été pensé comme une introduction à ce domaine transdisciplinaire en pleine expansion, dont les avancées ont un impact considérable à la fois sur les pratiques des chercheurs en humanités et sur celles des professionnels en charge de la gestion de ces données. Au travers d’exemples de projets actuels menés à l’international et en Suisse, il s’agira de définir le concept même d’humanités numériques, d’explorer les possibilités d’applications des technologies de l’information aux domaines des sciences sociales, humaines, lettres et arts et d’en comprendre les enjeux (accès, diffusion et partage). Il sera également l’occasion d’illustrer l’engagement des professionnels de l’information et de mieux comprendre leur nécessaire implication dans ce type de projets."

Informations complémentaires sur le site de la HEG Genève.

 

Documents

Exposition "Le Groupe de Coppet face à la chute de Napoléon" au Château de Coppet

Actualité publiée le 13.05.2014

  • Exposition "Le Groupe de Coppet face à la chute de Napoléon", du 20 mai au 31 octobre 2014.

Du 20 mai au 31 octobre 2014

Nous commémorons en 2014 le bicentenaire de la fin de l'Empire napoléonien. Or il se trouve que le Château de Coppet a occupé une place capitale dans le grand tournant de 1814. Opposants à Napoléon, Mme de Staël et les membres de son cercle se sont distingués parmi les intellectuels qui ont réfléchi à la manière de refonder l'Europe sur de nouvelles bases au moment où l'Empire s'effondrait. A cette occasion, la Fondation Othenin d'Haussonville pour le rayonnement de l'esprit de Coppet et l'Institut Benjamin Constant ont mis sur pied une exposition temporaire sur le thème du Groupe de Coppet face à la chute de Napoléon. Cette exposition, conçue et réalisée par Guillaume Poisson, s'articule autour d'une sélection de tableaux, dessins, objets et imprimés, souvent méconnus. Elle sera prolongée par un colloque international en octobre.

Vernissage: mardi 20 mai à 18h00.

Le vernissage est suivi, à 20h00, de la conférence de Léonard Burnand (Institut Benjamin Constant), "La Révolution française vue de Coppet".

Pour de plus amples informations, voir le site Les Rencontres de Coppet

Conférence de Simona Boscani-Leoni, " Acteurs, réseaux, lieux et thèmes de la recherche naturaliste à l'Age moderne", 19 mai 2014

Actualité publiée le 12.05.2014

  • Hans Ulrich Heidegger,"Johann Jakob Scheuchzer, D. Physic Med. Professor...in 1733. aet. 61", 1734, huile sur toile, Zentralbibliothek Zürich.

 

Séminaire de recherche en Histoire moderne, Université de Lausanne

Conférence de Simona Boscani-Leoni (Université de Berne)
"Acteurs, réseaux, lieux et thèmes de la recherche naturaliste à l'Age moderne (XVIIe siècle-1830 ca.). Un projet de recherche."


Lundi 19 mai 2014, 17h15, UNIL, Anthropole 5157

Exposition "Louis Levade (1748-1839)" au Musée historique de Vevey

Actualité publiée le 07.05.2014

  • Exposition Louis Levade (1748-1839), Musée historique de Vevey.

  • Louis Levade et son fils David Barthélemy dans le jardin de la campagne de Gilamont au-dessus de Vevey. A. Speissegger, 1794. Collection privée

Du 1er mai au 30 novembre  2014

"Issu du siècle des Lumières, Louis Levade est un « savant » aux multiples facettes : médecin, pharmacien, naturaliste, philanthrope, encyclopédiste, collectionneur, bibliophile, historien… Ses intérêts vont des sciences naturelles à l’histoire antique. Il possède une très riche bibliothèque et collectionne les minéraux, les médailles, les objets archéologiques – collections qui entreront par la suite dans les fonds de différents musées vaudois. Il est également Abbé-Président de la Confrérie des Vignerons pendant plus de vingt ans ; et c’est sous sa présidence que la Fête devient un véritable spectacle présenté sur la place du Marché (1797).

Dans le jeune Canton de Vaud, Levade s’implique dans de nombreuses sociétés savantes, philanthropiques ou d’utilité publique. Ses préoccupations révèlent son intérêt pour le bien-être des plus démunis et son désir d’élever ses concitoyens par l’éducation et la connaissance. Il participe à d’importants projets comme la création de la bibliothèque publique et la fondation de la Caisse d’Epargne de Vevey. Parallèlement, Levade récolte, pendant de nombreuses années, des informations qui lui serviront à rédiger son Dictionnaire géographique, statistique et historique du Canton de Vaud (1824), ouvrage de référence durant la première moitié du 19e siècle.

Du 1er mai au 30 novembre 2014, les visiteurs du Musée historique de Vevey et de la Confrérie des Vignerons pourront découvrir la vie de ce personnage au travers de peintures et de photographies, de documents originaux, de livres anciens et d’objets de ses collections."

Informations complémentaires sur le site du Musée historique de Vevey.

Conférence de Richard Tuck, "The Sleeping Sovereign", 7 mai 2014

Actualité publiée le 02.05.2014

  • "Lit de Justice, tenu par Le Roy en la grande chambre du Parlement de Paris en 1651", gravure, anonyme.

 

Dans le cadre du cycle de conférences "Liberté", organisé par le Centre Walras Pareto à l'Université de Lausanne

Conférence du Prof. Richard Tuck (Harvard University)
"The Sleeping Sovereign"

 

Mercredi 7 mai 2014, 17h15, UNIL, Géopolis 2207

La séance est ouverte à l'ensemble de la communauté universitaire.

Conférence de Peter Lehmann, "Entre lumières et nationalisme: Le concept de neutralité de Charles Pictet de Rochemont", 14 avril 2014

Actualité publiée le 01.04.2014

  • Portrait de Charles Pictet de Rochemont. Tiré de Edmond Pictet," Biographie, travaux et correspondance diplomatique de Charles P. de Rochemont", frontispice, Genève, 1892.

 

Séminaire de recherche en Histoire moderne, Université de Lausanne

Conférence de Peter Lehmann (Université de Lausanne)
"Entre lumières et nationalisme: Le concept de neutralité de Charles Pictet de Rochemont"


Lundi 14 avril 2014, 17h15, UNIL, Anthropole 5157

Un nouveau projet Lumières.Lausanne: le projet "Jean Barbeyrac (1674-1744)"

Actualité publiée le 14.03.2014

  • Jean Barbeyrac (1674-1744), professeur d’histoire et de droit civil à Lausanne entre 1711 et 1717. (© UNIL Archives)

Edition de la correspondance de Jean Barbeyrac (1674-1744)

Ce nouveau projet de Lumières.Lausanne rendra accessible en ligne des archives inédites en rapport avec les travaux et la vie du philosophe lausannois Jean Barbeyrac, à commencer par sa correspondance privée.
Préservée dans plusieurs bibliothèques européennes, la correspondance de Barbeyrac comprend plus de 140 lettres adressées à d’éminents membres de la République des Lettres, tels que le Genevois Jean-Alphonse Turrettini ou l’Anglais John Locke. Barbeyrac y aborde de nombreux sujets, en particulier sa théorie de la loi naturelle, son engagement pour la liberté religieuse, son implication dans les débats politiques suisses et de nombreux autres détails de ses activités de savant à Berlin, Lausanne et Groningue. L’ensemble des sources offre également de très intéressantes perspectives sur les aspects de la vie privée et les préoccupations générales de Barbeyrac, échangées avec ses correspondants. L’état de conservation des lettres permettant une transcription intégrale de leur contenu, celles-ci offrent de multiples objets de recherche. Ce projet permettra l’élaboration de la première correspondance complète et raisonnée de Barbeyrac.

This new project will make available online previously unpublished archival sources related to the life and works of Jean Barbeyrac beginning with his private correspondence.
Barbeyrac’s correspondence comprises over 140 letters written to prominent members of the Republic of Letters from Jean-Alphonse Turrettini in Geneva to John Locke in London. In his letters, Barbeyrac ranges across many topics including his natural law theory, his commitment to religious liberty, his involvement in Swiss political debates and the various details of his scholarly activities in Berlin, Lausanne and Groningen. The collection as a whole also offers valuable insights into the private lives and preoccupations of Barbeyrac and his correspondents within the Republic of Letters with the full text of all letters preserved in order to benefit as wide a range of scholarly interests as possible. Transcribed from original documents held in archives across Europe, these lettres will present the first comprehensive collection of Barbeyrac’s correspondence.

Le projet sera mené par Meri Pälvärinne et Sophie Bisset.

Conférence de Robert Mankin, "Gibbon et les origines de l'Islam", 3 mars 2014

Actualité publiée le 12.02.2014

  • Portrait d'Edward Gibbon, par Jacques-Samuel-Louis Piot, pastel, détail. Collection privée

 

Séminaire de recherche en Histoire moderne, Université de Lausanne

Conférence de Robert Mankin (Université Paris Diderot)
"Gibbon et les origines de l'Islam"


Lundi 3 mars 2014, 17h15, UNIL, Anthropole 5157

 

Voir la vidéo de la conférence

Colloque "Journal helvétique (1732-1782)", 6-8 mars 2014

Actualité publiée le 29.01.2014

  • Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel. Photo Gaël Osowiecki

Colloque international organisé par l'Université de Neuchâtel


Lectures du Journal helvétique (1732-1782) : acteurs, modèles, contenus et publics d’un périodique d’Ancien Régime



Neuchâtel, du jeudi 6 au samedi 8 mars 2014

Organisation : Séverine Huguenin, Timothée Léchot
Comité scientifique : Claire Jaquier, Béla Kapossy, Miriam Nicoli

 


Programme

Jeudi 6 mars: Le journal et ses publics
Faculté de droit, salle C49

9h00 Accueil, introduction
9h40 Silvio Corsini (Bibliothèque cantonale et universitaire, Lausanne): Gazettes et revues lausannoises au siècle des Lumières : un bilan mitigé
10h20 Alain Cernuschi (Université de Lausanne): L’Encyclopédie dans le Journal helvétique (1749-1769)
11h15 Denis Reynaud (Université de Lyon II): Le courrier des lecteurs dans le Journal helvétique
11h55 Béatrice Lovis (Université de Lausanne): Le théâtre à travers le prisme du Journal helvétique et de la presse vaudoise au XVIIIe siècle

14h20 Jean-Daniel Candaux (Genève): Une bataille pour une image : le Journal helvétique et la réputation des Suisses, 1730-1750
15h00 Timothée Léchot (Université de Neuchâtel): Le « mythe suisse » à l’épreuve des logogriphes et des énigmes en vers
16h00 Anne-Marie Mercier (Université de Lyon I): Les catastrophes naturelles dans le Journal helvétique : les différents visages du journalisme helvétique
16h40 Valérie Cossy (Université de Lausanne): Peut-on parler d’une mutation du goût littéraire et d’une ouverture égalitaire du lectorat à propos du Journal helvétique entre 1769 et 1784 ?

Vendredi 7 mars: Constitution et circulation des savoirs
Faculté de droit, salle C 49

9h00 Sophie Bisset (Université du Sussex): Exploring the parameters of the école romande du droit naturel in the Journal helvétique : the case of Louis Bourguet’s « Four Letters » on Leibniz
9h40 Simone Zurbuchen (Université de Lausanne): Droit naturel et théorie de la propriété : propriété privée ou communauté des biens ?
10h40 Stefano Ferrari (Accademia Roveretana degli Agiati, Rovereto): La réception des Mœurs (1748) de François-Vincent Toussaint dans l’espace savant suisse, et en particulier dans le Journal helvétique
11h20 Jeanne Peiffer (Centre Alexandre Koyré, Paris): L’information scientifique dans le Mercure suisse et le Journal helvétique

14h10 Miriam Nicoli (Université de Lausanne): Prévenir des « ravages considérables » ou « tenter la Providence » ? Le débat sur l’inoculation de la variole au prisme du Journal helvétique
14h50 Pierre-Olivier Léchot (Institut protestant de théologie, Paris): Les contributions théologiques au Mercure suisse/Journal helvétique durant ses premières années (1732-1742)
15h45 Conclusion par Claire Jaquier (Université de Neuchâtel)

Soirée : conférences publiques
Bibliothèque publique et universitaire, Salle de lecture (Félix Bovet)

17h30 Michel Schlup (Neuchâtel): Les premiers journaux en pays neuchâtelois (1690-1790) : vers une nouvelle sociabilité et une frénésie de lecture
18h15 Robert Darnton (Université Harvard): Neuchâtel et le marché littéraire sous l’Ancien Régime
 

Samedi 8 mars: visite-conférence

10h30 Grégoire Oguey (Université de Neuchâtel): Neuchâtel, vieilles pierres en Lumières
 

Workshop "Gibbon & Lausanne", UNIL, 13 décembre 2013

Actualité publiée le 19.12.2013

  • Portrait d'Edward Gibbon, par Jacques-Samuel-Louis Piot, pastel, détail. Collection privée

Gibbon & Lausanne: religion, histoire et érudition


Workshop, vendredi 13 décembre 2013, 9h30-17h00

Université de Lausanne, Anthropole, salle 4021

Organisation: Béla Kapossy, Séverine Huguenin

Participants: Christian Grosse, Simone Zurbuchen, Séverine Huguenin, Danièle Tosato-Rigo, Damiano Bardelli, John Robertson, Charlotte Roberts, David Womersley, Robert Mankin, Oswyn Murray, William Yoakim, Marc Kolakovski.

Détail: voir programme.

Journée d'étude "Le portrait au XVIIIe siècle", UNIL, 13 décembre 2013

Actualité publiée le 27.11.2013

  • Autoportrait de Jean Huber, pastel, vers 1760. Collection Musée historique de Lausanne.

Le portrait au XVIIIe siècle en Suisse romande: un état de la recherche

Journée d'étude, 13 décembre 2013, 11h-18h

Université de Lausanne, Anthropole, salle 2097

Organisation: Dave Lüthi et Vincent Chenal

Intervenants: Dave Lüthi, Denis Decrausaz, Guillaume Poisson, Vincent Chenal, Helen Bieri Thomson, Martine Hart, Lise Arends Olsen, Carl Magnusson.

Détail: voir programme.

Thèse de Séverine Pilloud, "Les mots du corps. Expérience de la maladie dans les lettres de patients à Auguste Tissot", BHMS, 2013

Actualité publiée le 25.11.2013

  • Lettre de Monsieur de Walmoden à Auguste Tissot, 29 août 1793 © BCU Lausanne

Les mots du corps. Expérience de la maladie dans les lettres de patients à un médecin du 18e siècle: Samuel Auguste Tissot

S. Pilloud avec une préface d'O. Faure, xviii et 374 p. ill., 16.5 x 24 cm, 2013
Série Bibliothèque d'histoire de la médecine et de la santé

Comment les gens interprétaient-ils et vivaient-ils la maladie dans le passé? Les lettres de patients constituent des fonds d’archives de grande valeur pour l’histoire de la santé et de la médecine afin de saisir ce moment fondamental de l’expérience humaine. Sur la base du corpus des consultations épistolaires adressées au médecin lausannois Samuel Auguste Tissot (1728-1797), cet ouvrage analyse le parcours d’individus en quête de sens et de soins au siècle des Lumières. Il rend compte des significations et des pratiques propres à la culture médicale de l’époque, et documente l’évolution des représentations du corps ainsi que la relation thérapeutique entre soignant et soigné.

Séverine Pilloud est historienne et docteure ès Lettres de l’Université de Lausanne. Spécialiste de l’histoire de la santé et de la médecine, elle a été responsable de recherche à l’Institut universitaire d’histoire de la médecine et de la santé publique (IUHMSP) avant d’être nommée professeure à la Haute École de la Santé La Source à Lausanne.

Voir le sommaire (pdf)

Commande (cliquer sur le lien)

Cet ouvrage s'accompagne d'une BASE DE DONNEES réalisée par Séverine Pilloud, Micheline Louis-Courvoisier et Vincent Barras. Elle présente la correspondance du docteur Samuel Auguste Tissot et peut être consultée librement en ligne (cliquer ici).

Conférence de Howard Hotson, "An Introduction to Early Modern Letters Online", 18 novembre 2013

Actualité publiée le 18.11.2013

  • Site "Early Modern Letters Online"

Séminaire de recherche en Histoire moderne, Université de Lausanne

Conférence du professeur Howard Hotson (Université d'Oxford)

"Reassembling the Republic of Letters: An Introduction to Early Modern Letters Online"

 

Lundi 18 novembre 2013, 17h15, Anthropole 5021 (! changement de salle!)
 

Cette conférence présentera le projet Early Modern Letters Online (EMLO) hébergé par la bibliothèque Bodléienne d'Oxford, qui vise à rassembler les forces des bibliothécaires, archivistes, éditeurs de correspondance et autres chercheurs travaillant sur les correspondances de l'époque moderne.
 

 

La Suisse se trouve au coeur de la République des Lettres de l'époque moderne et contient des fonds magnifiques, pour certains édités ou en cours d'édition, pour d'autre ou encore presque inconnus, mais qui tous pourraient être davantage valorisés.
Le projet EMLO se trouve actuellement en phase finale d'évaluation pour un financement européen majeur (COST) et nous souhaitons profiter de la venue en Suisse du Prof. Hotson pour permettre aux bibliothécaires, archivistes et chercheurs intéressés par le potentiel des nouvelles technologies pour la valorisation des correspondances de l'époque moderne à assister à sa conférence et, surtout, à participer à une présentation et à une discussion plus informelle, qui se tiendra avant la conférence, de 14h à 16h30 à l'Université de Lausanne (salle 4129). La présentation du prof. Howard Hotson sera tenue en anglais, mais la discussion pourra également être menée en français et en allemand.

Lien sur le site de EMLO: www.culturesofknowledge.org/?page_id=28

Commémoration: 18 novembre 1663, le renouvellement de l’alliance franco-suisse

Actualité publiée le 14.11.2013

  • Tapisserie des Gobelins par Le Brun

Le 18 novembre prochain, nous commémorons les 350 ans de la prestation du serment scellant le renouvellement de l'alliance entre Louis XIV et les cantons suisses. Cet événement un peu oublié a pourtant structuré les relations politiques, militaires et économiques entre nos deux pays pendant plus d'un siècle.

Les Matinales d'Espace 2 consacrera cinq émissions à ce sujet dès ce lundi 18 novembre: lien vers l'émission

Avec Guillaume Poisson, chargé de recherches à l’Institut Benjamin Constant de l’Université de Lausanne, auteur de l’article "Le renouvellement de l’alliance entre Louis XIV et les cantons suisses en 1663" (Magazine Arts sacrés, hors-série N°3, 2013).

Colloque "Egodocuments et pratiques socioculturelles", 14-16 novembre 2013

Actualité publiée le 05.11.2013

  • Journal de Louis-François Guiguer, baron de Prangins, XVIIIe siècle.

 

Colloque international organisé par la Section d'Histoire et le Centre des Sciences historiques de la culture

"Egodocuments et pratiques socioculturelles (XVIe - XIXe siècles)"


Du 14 au 16 novembre 2013, UNIL Amphimax, salle 414

Responsables: Danièle Tosato-Rigo et Sylvie Moret Petrini
 

 

 

 

Programme

Jeudi 14 novembre: MICROHISTOIRE, MILIEUX ET GROUPES

14h30 Accueil
14h45 Sandro Guzzi (Université de Lausanne), Individualiser la recherche historique. Egodocuments, biographie, mocrohistoire en perspective
15h30 Kaspar Von Greyerz (Université de Bâle), Les Protestants du monde germanophone et l’écriture personnelle
16h30 Roberto Zaugg (Sciences Po, Paris), Histoire connectées – histoires narrées. La microhistoire à l'épreuve de l'histoire atlantique. Une esquisse

Vendredi 15 novembre : L’EXPERIENCE SINGULIERE

09h30 Philipp Rieder (Université de Genève), Textes, contextes et intertexte : quelles histoires pour un médecin polygraphe ?
10h15 Marina Roggero (Università degli Studi di Torino), « Notizie sulla mia vita ». Memorie di donne nel tardo Settecento italiano
11h15 Danièle Tosato-Rigo (Université de Lausanne), Scripteurs exceptionnels et contextes ordinaires : un paradoxe fécond de l’étude des écrits personnels

ACTEURS, ECRITS PERSONNELS ET ROLES SOCIAUX

14h30 François-Joseph Ruggiu (Univeristé de Paris IV Sorbonne), Les cultures familiales et le monde social à travers les écrits personnels
15h15 Sylvie Moret Petrini (Université de Lausanne), La plume : objet d'affirmation de la mère-éducatrice ?

Samedi 16 novembre : PANELS ET PLURALISME DES EXPERIENCES

09h00 Sylvie Mouysset (Université de Toulouse Le Mirail), De la performativité des écritures de soi (Europe, XVIe-XIXe s.)
09h45 Bertrand Forclaz (Université de Neuchâtel), Jeux d’échelles pendant la Guerre de Trente Ans. Ecrits personnels et microhistoire
10h45 Nahéma Hanafi (Université d'Angers), Transmissions féminines au siècle des Lumières. Pratiques épistolaires et « agency »
11h30 James Amelang (Universidad autonoma de Madrid), Final remarks
 

Argumentaire

La recherche sur les écrits personnels, sous quelque dénomination que les chercheurs les désignent (Ecrits du for privé, autotémoignages, écriture de soi, écrits autobiographiques ou «à la 1ère personne») a connu un essor notable ces dernières années. Ce développement, qui a profité de la création d’inventaires raisonnés en ligne de la documentation conservée dans les archives et bibliothèques publiques, a stimulé les travaux d’édition d’écrits non littéraires, émanant du «milieu de la société». Affinées par nombre d’études dans divers pays européens, les approches les plus diverses, et pour la plupart empiriques, caractérisent l’exploitation de ce riche matériau.
En lien avec le tournant historiographique «culturaliste», de nouveaux paradigmes méthodologiques ont fait leur chemin. S’écartant de l’histoire quantitative et reléguant à l’arrière-plan la question de la représentativité des scripteurs et scriptrices, tout en mettant l’accent sur les représentations, la recherche privilégie aujourd’hui l’approche qualitative ainsi que le recours aux études de cas. Or, l’attention renouvelée portée à l’individu et aux petits groupes ne comporte-t-elle pas le risque de tomber dans le particularisme? Ou faut-il désormais considérer, au contraire, l’approfondissement de particularismes comme un accès pertinent à l’universel (C. Ulbrich)? Considérant que si les individus vivent dans un univers de représentations, ce dernier n’est pas indifférent aux situations dans lesquelles elles se trouvent activées, en quels termes articuler le rôle social des scripteurs et scriptrices?
Les aspects épistémologiques et méthodologiques sont au coeur de ce colloque, dans une perspective plus empirique (sous forme d’études incluant des egodocuments) que théorique, autour des interrogations suivantes : Quels concepts et outils heuristiques mettre en oeuvre pour analyser des pratiques socioculturelles à partir d’egodocuments? Quel est l’apport de la microhistoire? Qu’est-ce qu’une «étude de cas»? La trajectoire de vie (ou d’une portion de vie) peut-elle constituer un outil heuristique? La pluralisation du récit historique est-elle souhaitable, voire nécessaire? Mais aussi : quelles pratiques socioculturelles gagnent-elles à être étudiées à partir d’écrits personnels (santé, sexualité, voyage, éducation, lecture, religion, transmission de savoirs etc.)? Et où réside le caractère performatif de ces écrits et leur participation à la création de ce qu’ils énoncent?
Le refus qui se généralise chez les chercheurs de considérer les écrits personnels comme des «reflets du réel», et l’accent mis désormais sur leur dimension discursive amène à reconsidérer et à confronter les façons de faire parler ces textes aussi bien sur eux-mêmes que sur la réalité à laquelle ils se réfèrent. C’est à cette réflexion conjointe sur leurs objets, leurs questions et leurs méthodes, autour de l’étude des pratiques socioculturelles en et en dehors de l’Europe, que ce colloque invite les participants. Un double numéro de la revue de la Faculté de Lettres de l’Université de Lausanne (Etudes de lettres, 2015) réunira leurs contributions, ainsi que celles d’autres chercheurs qui seraient intéressés à la thématique Egodocuments et pratiques socioculturelles.

Conférence d'Aurélie Luther sur "Les représentations des Alpes", 4 novembre 2013 (UNIL)

Actualité publiée le 28.10.2013

  • Montagne de la Gemmi vers 1780. Copyright Viaticalpes BCUL

Séminaire de recherche en Histoire moderne, Université de Lausanne

Conférence d'Aurélie Luther (Université de Neuchâtel)

"Les représentations des Alpes helvétiques entre le XVIe et le XVIIIe siècle"

 

Lundi 4 novembre 2013, 17h15, Anthropole 5157

Conférence de Jakob Messerli, directeur du Musée historique de Berne, 21 octobre 2013 (UNIL)

Actualité publiée le 15.10.2013

  • Photo: Musée historique de Berne

Séminaire de recherche en Histoire moderne, Université de Lausanne

Conférence de Jakob Messerli (Musée historique de Berne)

"Visualiser l'histoire"

 

Lundi 21 octobre 2013, 17h15, Anthropole 5081 (attention, changement de salle!)

Site du Musée historique de Berne

Conférence de Sophie Bisset sur Jean Barbeyrac, 7 octobre 2013 (UNIL)

Actualité publiée le 30.09.2013

  • Jean Barbeyrac (1674-1744), professeur d’histoire et de droit civil à Lausanne entre 1711 et 1717. (© UNIL Archives)

Séminaire de recherche en Histoire moderne, Université de Lausanne

Conférence de Sophie Bisset (Université de Sussex)

"The early école romande du droit naturel: Jean Barbeyrac in European context"

 

Lundi 7 octobre 2013, 17h15, Anthropole 5157

Le savant médiateur au 18e siècle, colloque international du 12-13 septembre 2013

Actualité publiée le 28.08.2013

  • Programme Colloque Elie Bertrand p. 1

Le savant médiateur au 18e siècle: science, religion, éducation au sein de l'Etat. A l'occasion du tricentenaire d'Elie Bertrand (1713-1797)


Colloque international organisé par l'Université de Lausanne. Prof. François Rosset Lausanne), Simona Boscani-Leoni (Heidelberg-Berne) et Hubert Steinke (Berne).

Jeudi: Université de Lausanne, bâtiment Anthropole, salle 3032

Vendredi: Château d'Yverdon-les-Bains.

 

Publication de la thèse de Miriam Nicoli, "Les savants et les livres"

Actualité publiée le 19.06.2013

  • Albrecht von Haller, Elementa physiologiae, 1757 (couverture)

Les savants et les livres. Autour d'Albrecht von Haller (1708-1777) et Samuel-Auguste Tissot (1728-1797)


Miriam Nicoli (Université de Lausanne)
Genève, Slatkine, 2013

Savants renommés dans l’Europe des Lumières, Albrecht von Haller et Samuel-Auguste Tissot ont été en prise directe avec la seconde révolution du livre et l’évolution des modes de diffusion scientifique au XVIIIe siècle. Leur correspondance, mise en perspective de façon captivante dans cet ouvrage, s’en fait l’écho.
Comment maîtriser la masse grandissante d’informations et rester au courant des nouveautés de la librairie ? Pour quel public écrire et comment? Au fil de l’étude minutieuse de la place du livre dans le quotidien des deux savants, cet ouvrage plonge son lecteur dans les coulisses de la communication scientifique. Il met en relief les multiples acteurs au parcours souvent obscur qui concourent à la réalisation du produit fini : copistes, traducteurs, libraires-éditeurs, dessinateurs et graveurs. Prenant le contrepied de l’image idyllique du savant – lecteur paisible et auteur respecté – il examine les pratiques qui marquent son rapport à la production scientifique et à l’imprimé. Se procurer des ouvrages, estimer leur qualité, prendre des notes, marchander le prix d’une page avec un éditeur, trouver un bon copiste, juger de la qualité d’une traduction, se protéger des contrefaçons ou encore gérer le stress et les pathologies liés à la vie studieuse… Examinée sous ses aspects les plus divers et surtout les plus concrets, la vie scientifique à l’époque des Lumières a tout ici du parcours du combattant. Les différents types de lectorat, lecteurs non-savants compris, qui à leur façon manipulent le livre scientifique, en sont partie intégrante.
Cet ouvrage très documenté s’adresse aussi bien aux historiens des sciences et du livre et aux spécialistes du XVIIIe siècle qu’à un large public intéressé par la vie quotidienne des savants et par la construction des savoirs à l’époque des Lumières.

Colloque de clôture de l'Ecole doctorale ED18, le 5-6 septembre 2013

Actualité publiée le 19.06.2013

  • Léonard Defrance de Liège, A l'égide de Minerve, huile sur bois, vers 1781 © Musée des Beaux-arts de Dijon

Colloque de clôture de l’École doctorale interdisciplinaire ProDoc « La Suisse dans les Lumières européennes »


Les Lumières helvétiques ont des origines et des caractéristiques propres, qu’ont fait ressortir les travaux menés depuis plusieurs années dans le cadre du programme doctoral ProDoc « La Suisse dans les Lumières européennes », réunissant des chercheurs des universités de Lausanne, Genève, Neuchâtel, Fribourg et Berne. Le but de ce colloque est de réfléchir au positionnement singulier de la Suisse dans l’espace européen des Lumières et de proposer une synthèse du sujet.

Le colloque aura lieu les 5 et 6 septembre à Yverdon-les-Bains à l'Hôtel de la Prairie.

Lien sur le programme. Site de l'Ecole doctorale ED18.

Pour informations merci de contacter Miriam Nicoli.
 

Raisons et sentiments. Le XVIIIe siècle dans les collections du Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne

Actualité publiée le 16.06.2013

  • Flyer Exposition Raisons et sentiments, Musée cantonal des Beaux-Arts, Lausanne, 2013

  • Salon du château de Beaulieu, 1773 © Musée historique de Lausanne

Exposition du 28 juin au 22 septembre 2013

Les années qui séparent la mort de Louis XIV en 1715 et la chute de Charles X en 1830 sont cruciales pour la France, caisse de résonance de l’Europe dans une période en tension vers la Révolution de 1789, puis en digestion de cet événement majeur.

C’est le profil de notre modernité qui s’ébauche dans une société avide de renverser les pouvoirs établis pour l’avènement de la démocratie, de faire progresser les savoirs et de sonder les mystères de l’âme humaine. Partout on voit l’homme et la femme à l’ouvrage dans l’imagination et la mise en œuvre des grandes utopies qui déterminent aujourd’hui encore nos horizons.

Raisons et sentiments parcourt cette période mouvementée à grands pas. Car les artistes, balançant entre tête et cœur, participent à cette quête d’un monde nouveau, à son exploration, à sa domestication. Classicisme, rococo, néo-classicisme et romantisme se succèdent à une vitesse époustouflante et traduisent les aspirations d’une société curieuse et inventive. Le parcours entraîne le visiteur dans ce courant tempétueux, aux quatre coins de l’Europe. Pompe du portrait louis-quatorzien, nature sublimée ou observée à la loupe, analyse de l’âme humaine, invention d’une nouvelle peinture d’histoire, triomphe de la peinture de genre, scènes de genre et peinture de costumes, observation de l’architecture et de la sculpture antique, éducation des princes, folie romantique et portraits miniatures.

Vernissage: jeudi 27 juin à 18h30

Visites commentées publiques: 8 août, 5 et 19 septembre 2013, par Sandrine Moeschler

Visite extra muros: mercredi 11 septembre à 15h. Découvrez le grand salon du château de Beaulieu et ses peintures d'après Watteau. Visite par Béatrice Lovis (inscriptions: 021 316 34 45)

 

25 JUIN 2013: Vernissage de la base de données Lumières.Lausanne

Actualité publiée le 12.06.2013

  • Jean Antoine Linck, "Vue de Lausanne", aquatinte aquarellée, vers 1795 © Musée historique de Lausanne

  • Programme vernissage 25.06.2013

Mardi 25 juin 2013, 17h, Anthropole (UNIL), auditoire 2024

Les sections d’Histoire et de Français, le Centre des Sciences historiques de la culture de l’Université de Lausanne ainsi que l’Ecole doctorale «La Suisse dans les Lumières européennes» ont le plaisir de vous inviter au :

Vernissage de la base de données Lumières.Lausanne

Venez découvrir la base de données Lumières.Lausanne qui met aujourd’hui à la disposition des chercheurs et des curieux un grand nombre de sources inédites liées à la vie intellectuelle et culturelle romande au XVIIIe siècle. Dans un design entièrement revisité, nouveautés et projets en cours vous seront présentés à cette occasion : la Société du comte de la Lippe, une correspondance inédite de Mirabeau, le Journal helvétique, ainsi que le projet La Harpe et la Russie.

Informations et contact: beatrice.lovis@unil.ch

Documents

Appel: le Musée historique de Lausanne est à la recherche des oeuvres de Madame de Corcelles

Actualité publiée le 05.06.2013

  • Louise de Corcelles, Portrait de Gabriel de Seigneux, pastel, 1767 © MHL

A l’occasion du renouvellement de son exposition permanente, le Musée historique de Lausanne souhaite effectuer une recherche approfondie sur une figure féminine majeure du XVIIIe siècle lausannois : Louise de Corcelles (1726-1796).

Née Saussure de Bercher, Louise épouse Etienne d’Aubonne, capitaine au service de Hollande, puis en seconde noce Jonathan Polier de Saint-Germain, seigneur de Corcelles et lieutenant baillival de Lausanne. Avec son second mari, Madame de Corcelles passe l’hiver à Lausanne dans leur maison de Saint-François et l’été dans leur château de Corcelles-le-Jorat. Sa correspondance avec son cousin David-Louis Constant d’Hermenches et son amie Catherine de Charrière de Sévery fait revivre le milieu de la haute société lausannoise de la seconde moitié du XVIIIe siècle.

Louise de Corcelles possédait des dons pour la musique et le dessin. Elle portraiturait régulièrement parents et amis. Ses pastels étaient connus pour leur qualité picturale, comme le témoigne Rosalie de Constant : « Elle dessinait et peignait avec un vrai talent, saisissait toujours les ressemblances et mettait dans ses portraits, l’esprit, le caractère de ses modèles. »
Madame de Corcelles s’est fait aussi apprécier comme décoratrice. Elle réalise notamment les décors du théâtre privé du marquis de Langallerie, à Mon-Repos.

Les collections du Musée historique ne contiennent que deux pastels avérés de sa main. Afin de pouvoir mieux les documenter, le musée lance un appel auprès des privés qui possèdent des œuvres de sa main ou qui pourraient lui être attribuées. Archives familiales pouvant donner un éclairage sur cette artiste sont les bienvenues (lettres, journaux personnels ou tout autre document).

Lien sur la page: www.memoiredelausanne.ch/fr/appel.php