Fiche biographique

Garcin, Laurent (1683 - 1752)

Naissance
1683 à Grenoble
Décès
1752 à Neuchâtel
Confession
Protestant
Lieu d'origine
Neuchâtel (dès 1710)
Nationalité
Français, naturalisé suisse
Etat civil

Fils de Jean, médecin réfugié à Vevey (1685). G. épouse Marguerite Meistre. Son fils, Jean-Laurent (1733-1781) est pasteur.

Biographie

"Etudes de chirurgie et médecine en Hollande. Chirurgien dans un régiment hollandais, puis au service de la Compagnie des Indes orientales. Entre 1720 et 1729, ses voyages l'emmènent au cap de Bonne-Espérance, en Inde, à Java, Sumatra et Ceylan, d'où il rapporte des échantillons de plantes et de graines qui serviront à Nicolas Laurent Burmann pour rédiger sa Flora indica. Il s'intéresse de près aux pratiques des médecins indiens et chinois qu'il rencontre. Etabli comme médecin à Neuchâtel en 1732, G. entretient une correspondance avec d'éminents savants, dont Hermann Boerhaave et Jean Jallabert. Il est l'un des premiers savants européens à établir des relevés météorologiques systématiques. Correspondant de l'Académie des sciences de Paris et membre honoraire de la Société royale de Londres."
(source: extrait tiré de J. Wüest, "Garcin, Laurent", in Dictionnaire historique de la Suisse, version du 29.06.2007)

Botaniste et naturaliste, il est également correspondant de Linné, de Bernard de Jussieu, de Bernouilli, de Haller etc.
(source: tiré de L. Montandon,  "Garcin" in Dictionnaire historique et biographique de la Suisse, tome II, 1926 p. 322).

Commentaires sur son oeuvre/ses écrits
Fonctions publiques et privées
  • 1732 - ?  médecin à Neuchâtel
Sociétés et académies
  • Société royale - Londres
  • Académie des sciences - Paris
  • Société littéraire du comte de la Lippe - Lausanne (1742-1747)
Relations et contacts

Fonds d'archives
Ecrits non publiés
Publications
Littérature primaire
Littérature secondaire