Fiche biographique

Polier, Antoine Louis, dit l'Indien (1741 - 1795)

Naissance
28.02.1741 à Lausanne
Décès
09.02.1795 à Avignon (FR)
Confession
Protestant
Lieu d'origine
Lausanne
Nationalité
Suisse (VD)
Etat civil

Antoine Louis Henri. Fils de Jacques Henri Etienne (1700-1781), conseiller et justicier, seigneur de Bottens, et de Jeanne née Moreau de Brosses (?-1767). Frère de Jeanne (?-1788) et de Louise (?-1781).
Epouse en 1791 Anne Rose Louise Berthoud van Berchem.
Enfants: Georges Maximin Jacques Henri (1793-1842) ; Pierre Amédée Charles Guillaume Adolphe (1795-1830).

Biographie

"Lorsqu'il eut achevé ses études classiques dans un pensionnat de Neuchâtel, [P.] partit pour les Indes orientales, où il devait rejoindre son oncle, le général Paul-Philippe [...] (1711-1759), mais n'arriva à Calcutta qu'après la mort de celui-ci, 1759. Il entra en qualité de cadet dans les troupes de la Compagnie anglaise, assista aux combats livrés aux Français sur la côte d'Orissa et mérita par ses connaissances techniques une place d'ingénieur militaire en 1761. Employé dès lors à la construction des fortifications de Calcutta, il devint, l'année suivante, ingénieur en chef, commandant les travaux du génie dans cette ville. [...] Quelques années après, en 1776, irrité de ce que les directeurs de la Compagnie ne l'avaient point nommé à son tour lieutenant-colonel, [P.] se fit donner un congé illimité et alla offrir son épée au soubah d'Aoude Souja-Doula, allié des Anglais. [...] Rappelé à Calcutta, il n'y trouva aucun avancement, de sorte qu'il prit le parti de quitter tout à fait le service anglais pour retourner dans le royaume d'Aoude, où l'influence du conseil du Bengale l'empêcha de rentrer dans ses emplois. De là il se rendit auprès de l'empereur mogol Schah-Allum II, qui lui confia, à son arrivée, le commandement d'un corps de sept mille hommes, avec le rang et le titre d'omrah. [...] Des intrigues de cour l'ayant [...] obligé de quitter Delhi, [P.] obtint, par la protection du gouverneur Hastings, le grade de lieutenant-colonel dans l'armée de la Compagnie avec exemption de service. [...] Revenu dans le Pays de Vaud en 1789, [P.] y épousa Anne Rose-Louise. [...] Son beau-père ayant été banni par les Bernois pour avoir participé à la manifestation révolutionnaire de Rolle, il le suivit dans l'exil et vint habiter la terre de Rosetti, près d'Avignon. Son luxe asiatique ne tarda point à exciter la cupidité d'une bande de brigands, qui l'assassinèrent dans sa campagne le 9 février 1795."
(source: extrait tiré de A. de Montet, Dictionnaire biographique des Genevois et des Vaudois, 1878, vol. 2, p. 316-318)

Commentaires sur son oeuvre/ses écrits

"[Après] avoir approfondi l'étude des langues de l'Hindoustan, [P.] recueillit des renseignements exacts sur les moeurs, l'histoire, la religion des Hindous et fit, sous la dictée du célèbre pandit Ram-Tschound, un résumé des principaux livres sacrés sanscrits. C'est ainsi qu'il rassembla les matériaux de ses Mémoires historiques sur les scheicks indiens et de sa Mythologie des Indous, publiés après sa mort par la chanoinesse Polier."
(source: extrait tiré de A. de Montet, Dictionnaire biographique des Genevois et des Vaudois, 1878, vol. 2, p. 316-318)

Fonctions publiques et privées
  • ? - 1780  Lieutenant-colonel à Compagnie anglaise des Indes orientales
  • v. 1759 - 1761  Cadet à Compagnie anglaise des Indes orientales
  • 1761 - 1762  Ingénieur militaire à Compagnie anglaise des Indes orientales
  • 1762 - ?  Ingénieur en chef à Compagnie anglaise des Indes orientales
  • 1792 - v. 1795  Membre du Conseil général à Avignon
Sociétés et académies
Relations et contacts

    Fonds d'archives

    Bibliothèque nationale de France (BNF), Fonds Polier.

    Publications
    Littérature secondaire