Transcription

Mirabeau, Victor de Riqueti, marquis de, Lettre à Marc Charles Frédéric de Sacconay, Paris, 10 janvier 1759

de paris le 10 janvier 1759

j'avois déja ouy parler de votre affaire mon cher saconay, et
j'ay mandé a Mr il y a plusieurs jours a Mr de sinner qui
m'a écrit en m'adressant un sien cousin qu'elle faisoit grand
tort a vos magistrats. la vie nous fournit des occasions de
connoitre l'humanité et des souvenirs de consolation pour le
moment ou nous prendrons congé de cette terre d'exil. contès
que l'amy des hommes les a bien toisès; la somme du bien emp=
orte celle du mal, et la preuve est que les sociétés se maintiennent
tellement quellement; mais le bien n'étant autre chose que l'ordre
et encore très imparfait attendu l'alliage que nous y mettons,
et le mal étant au contraire très monstrueux, ce dernier nous
frape davantage surtout quand nous en sommes plus prècisé=
ment la victime et l'objet. quand toutefois une petite société
en est au point que la brique et les partialitès vont jusques
a intervertir l'ordre de la justice criminelle je la plains. vous
m'en avès plus dit par le petit article de la fin de votre lettre
en m'aprenant que les chaises de poste vous traversent en tout
sens par bâsle lion &c que par les détails que vous me faites
quoyque si intéressants pour moy; vous perdès vos moeurs
et jusques a l'apreté de vos montagnes, vous perdrès aussy votre
constitution, cest moy qui vous en réponds; quand a ce qui est
de vous dire en quel sens vous vous reviverès ou tomberès, il
faudroit pour cela vous avoir étudiès, et c'est ce que je n'ay
point fait.

<1v> faites moy je vous prie scavoir la conclusion d'une affaire aussy
désagréable et aussy intéressante pour vous et par conséquent
pour moy. vous en tirerès le profit de connoitre certains hommes
a qui vous aurès affaire toute votre vie; souvenès vous toute=
fois qu'il y a deux manières de connoitre un homme, de mème
que le voir et le mesurer au courant, n'est pas le connoitre dans
les accès de passion, aussy cette dernière façon d'ètre ne conclut
pas toujours contre son caractère d'assiette et de repos.

recevès mon très cher mes souhaits de bonne année, pour vous
et pour tout ce qui vous apartient; datés vos lettres par le
le lieu, le jour, le mois et l'annèe; cette habitude ne coute rien
et est souvent très escentielle, car datter le 26. comme l'est celle
cy, ne dit rien. adieu mon cher amy, je vous embrasse de tout
mon coeur.


Enveloppe

a monsieur
Monsieur de Saconai
a Berne en Suisse 


Etendue
intégrale
Citer comme
Mirabeau, Victor de Riqueti, marquis de, Lettre à Marc Charles Frédéric de Sacconay, Paris, 10 janvier 1759, Collection privée. Selon la transcription établie par Lumières.Lausanne (Université de Lausanne), url: http://lumieres.unil.ch/fiches/trans/240/, version du 18.05.2017.
Remarque: nous vous recommandons pour l'impression d'utiliser le navigateur Safari.