Transcription

Mirabeau, Victor de Riqueti, marquis de, Lettre à Marc Charles Frédéric de Sacconay, Paris, 14 janvier 1750

de paris ce 14e janvier 1750

je vous assure mon cher saconay que personne au monde ne vous
desire plus touts les bonheurs que vous pouvès desirer que moy
a cet ègard chaque jour et chaque heure du jour sont pour moy
le jour de l'an, nous sommes trop vieux amis et trop connus l'un
de l'autre pour avoir besoin de beaucoup de paroles pour nous
persuader.

je suis icy depuis un mois et cepandant je n'ay pas encore eu le
temps de me reconnoitre, aux embarras d'un nouvel emménage=
ment, se sont joint ceux d'un contretemps plus singulier, j'avois
chargé deux bateaux de toutes provisions venant de ma terre
pour six mois, le batel a fait naufrage et plus de la moitié de
mes besognes a eté perdue, le reste ne vaut guères mieux et m'a
causé bien de lembarras et des frais; sur cela sont arrivèes les
visites et lettres de ce temps cy, les comptes et arrangements de
livres qui ne manquent pas un a un homme qui a des revenus
en plusieurs endroits et qui touche l'argent de tant de pensionaires
au moyen de quoy je suis encore dans l'embroglio et la besogne
jusques au col.

je suis bien aise comme je le dois étre du changement de scituation
de votre esprit, mais loin mon cher amy que je vous en prise moins
<1v> pour avoir eu quelques attaques de tristesse et d'accablement, je vous
assure qu'il s'en faut bien que je pense que loequanimité parfaite
soit un bien fait pour aucun des fils d'adam, hors j'ay peu vu d'hom=
me moins susceptible que vous de grands et frèquents èbranlements.
les raisons que vous avès maintenant d'etre tranquille et gay, sont
tellement près de votre coeur et si propres a faire cet effet la, que je
suis sûr qu'il durera, et cette pèrsuasion fait une partie de mon bonheur
a moy qui n'en scaurois etre susceptible que par mes amis; usès en
mon cher saconay, mais sans ingratitude envers la providence
cest a dire sans murmure pour lès choses qui vous pourront
manquer.

je desire que le changement arrivé dans votre rèpublique vous
soit favorable, le nouveau magistrat porte un nom respectable
et qui doit étre de bon augure pour la noblesse.

il m'arrive une lettre moulèe du directeur des postes de suisse
allemagne et italie a genève, qui me prie de faire retirer des lettres
qui sont a son bureau pour moy venant ditalie; je n'entends pas
cela car quoyque j'aye quelques correspondances en italie et surtout
a rome a prèsent, mes lettres me viennent en droiture; cepandant
a tout hazard je vous prieray mon cher amy de vouloir bien faire
donner ordre a cela. adieu mon cher saconay mille et mille Respects
a vos dames je vous en suplie, je leur souhaite toute sorte de
bénèdictions; ma mère et ma femme vous font mille compliments
et moy je vous embrasse de tout mon coeur

Mirabeau


Enveloppe

Monsieur
Monsieur perrault a genève
pour faire tenir a Mr de saconay
genève


Etendue
intégrale
Citer comme
Mirabeau, Victor de Riqueti, marquis de, Lettre à Marc Charles Frédéric de Sacconay, Paris, 14 janvier 1750, Collection privée. Selon la transcription établie par Lumières.Lausanne (Université de Lausanne), url: http://lumieres.unil.ch/fiches/trans/162/, version du 03.04.2017.
Remarque: nous vous recommandons pour l'impression d'utiliser le navigateur Safari.