Fiche biographique

Bodmer, Johann Jakob (1698 - 1783)

Naissance
19.07.1698 à Greifensee
Décès
02.01.1783 à Schönenberg
Confession
Protestant
Lieu d'origine
Zurich
Nationalité
Suisse (ZH)
Etat civil

Fils de Hans Jakob, pasteur, et d'Esther Orell. Epouse Esther Orell, fille de Felix Orell zum Spiegel, soyeux.

Biographie

Destiné à une carrière ecclésiastique, il fréquente l'école latine et le Carolinum de Zurich avant de se s'orienter, en 1718, vers le commerce de la soie à Genève, Lyon et Lugano. Il conserve tout ce temps un intérêt pour les belles-lettres et l'histoire et notamment pour la littérature française, anglaise et italienne. B. fonde, en 1734, la maison d'édition Orell & Compagnie avec son neveu Konrad Orell et Konrad von Wyss, secrétaire baillival. Il entre au Grand Conseil en 1747.

"Une longue collaboration avec Johann Jakob Breitinger commença vers 1720. Les deux hommes s'inspirèrent de la revue hebdomadaire satirique de Joseph Addison, The Spectator, pour publier entre 1721 et 1723 Die Discourse der Mahlern (les discours des peintres), une publication qui reparut brièvement en 1746 sous le titre Der Mahler der Sitten (le peintre des mœurs). Ils fondèrent en 1720 la Société des peintres, puis en 1727 la Société helvétique ou Société d'histoire. Ils élaborèrent dans les années 1730 et 1740 un programme esthétique et littéraire qui les rendit célèbres hors de Suisse et fit alors de Zurich le point de départ de nouvelles tendances littéraires et artistiques dans le monde germanophone. Prenant dans leurs écrits théoriques le contre-pied de l'école de Leipzig réunie autour de Johann Christoph Gottsched, ils défendaient les valeurs de l'imagination, de la fantaisie et du merveilleux, ce qui ouvrit de nouveaux horizons à la littérature. [...] Il traduisit en effet Milton et Homère, édita des textes médiévaux tombés dans l'oubli - la collection Manesse et certaines parties du Nibelungenlied - ou encore des poèmes de Martin Opitz. Ses propres œuvres dramatiques et épiques, en revanche, rencontrèrent peu d'écho."
(source: extrait tiré de M. Böhler, "Bodmer, Johann Jakob", in Dictionnaire historique de la Suisse, version du 06.10.2004)

Commentaires sur son oeuvre/ses écrits
Fonctions publiques et privées
  • 1725 - 1731  maître remplaçant au Carolinum à Zurich
  • 1731 - 1775  professeur d'histoire suisse au Carolinum à Zurich
Sociétés et académies
  • 1727 - 1746  Société helvétique- Zurich (1727-1746)
Relations et contacts
  • Connaissance: Sulzer, Johann Georg
  • Connaissance: Goethe, Johann Wolfgang von

Fonds d'archives

Zentralbibliothek Zürich (ZBZ).

Littérature primaire
Littérature secondaire