Projet Lumières.Lausanne

Tout au long du XVIIIe siècle, Lausanne et le pays de Vaud, ancienne terre de refuge, ont joui d'une scène culturelle et intellectuelle étonnamment riche qui a attiré des étrangers de toute l'Europe, tandis qu'un nombre élevé de Vaudois séjournaient dans des cours de plus ou moins grande importance à titre de précepteurs ou de conseillers, tels Frédéric-César de La Harpe (St-Pétersbourg), Pierre-Maurice Glayre (Varsovie) ou Marc Reverdil (Copenhague). Avec les philosophes Jean Barbeyrac et Jean-Pierre de Crousaz, l'homme de lettres Gabriel Seigneux de Correvon ou encore le médecin Auguste Tissot, Lausanne a abrité des représentants clés des Lumières helvétiques. En examinant quelques-unes de ces figures centrales dans leur cadre institutionnel, social et politique, avec un intérêt particulier pour les mouvements associatifs et les sociétés de pensée mais aussi pour les médias tels que le livre, la presse et le théâtre, le projet Lumières.Lausanne entend étudier le rôle joué par les élites intellectuelles et culturelles vaudoises, et plus largement romandes, dans la réception et la diffusion des idées des Lumières européennes.

Lumières.Lausanne est une plateforme qui met à disposition des chercheurs et de tout public intéressé par le riche passé culturel de la Suisse francophone des transcriptions de sources jusqu'alors inédites, de la littérature secondaire et des fiches biographiques sur des personnalités qui l’ont marqué. Il s’agit non seulement d’un instrument de recherche et d’un support de publications, mais aussi d’un outil d'enseignement académique, puisqu'elle associe des étudiant-e-s de niveau master et des doctorant-e-s à la saisie et à la valorisation des données. A ce titre, la plateforme sert de laboratoire en humanités digitales, permettant de développer des connaissances dans ce domaine en expansion. La base de données se transforme continuellement en intégrant de nouveaux éléments afin d'améliorer les échanges entre les chercheurs et un public plus large.

Sept projets, dont certains en partenariat avec d'autres institutions, sont actuellement visibles sur la plateforme Lumières.Lausanne. Il s'agit, dans l'ordre chronologique de leur développement, des projets Société du comte de la Lippe (1742-1747), Journal helvétique (1732-1782), Correspondance de Mirabeau-Sacconay (1731-1784), La Harpe et la Russie (1783-1795), A. C. Chavannes et sa "Science générale de l'homme" (1788), Correspondance Barbeyrac (1702-1743) et Droit naturel en Suisse (1625-1850).
 

Comment nous aider ?

Vous avez rencontré une erreur dans un de nos nombreux documents? Vous avez des informations sur un des personnages mentionnés dans nos transcriptions? Ou encore, vous possédez une correspondance ou d'autres documents inconnus qui pourraient intéresser le groupe Lumière.Lausanne? Peut-être souhaiteriez-vous même financer l'édition de nouveaux textes? N'hésitez pas à nous contacter. Nous serons heureux de collaborer avec vous.
 

Obtenir un compte

Si vous êtes un utilisateur régulier de la base, vous pouvez obtenir un compte personnel qui vous permettra de gérer vos propres collections bibliographiques.