Transcription

Mirabeau, Victor de Riqueti, marquis de, Lettre à Frédéric de Sacconay, Paris, 20 avril 1782

de paris le 20 avril 1782

votre paquet du 19 mars mon cher amy vient de m'arriver, ayant je
ne scay par quelle bétise du bureau degreville été courir les champs en provence
et partout. il renferme la lettre en nature de Mr de marval et les extraits
cotés A B. C. d. é. qui y étoient joints. vous me mandés de vous renvoyer le
tout; mais comme ce paquet m'a paru couteux je me contente de vous renvoyer
la lettre en nature, j'attendray nouvel ordre pour vous renvoyer les extraits
que j'avois dès longtemps reçus en copie, de la part de nos aventuriers.

j'ay depuis du temps écrit a Mr de marval pour le remercier; je vous ay prié
et je vous prie de nouveau mon cher amy de vouloir bien remplir ce devoir pour
moy auprès de Mr ienner, dont le souvenir m'honore et la bonté me touche; je
ne m'en serois pas reposé sur vous, si je scavois son adresse.

maintenant vous voila occupé de choses plus sérieuses encore, et la remuante genève
semble destinée a ne respirer que par le ressort de quelque enthousiasme tel qu'il puisse
etre, et aspirer a la plus parfaite ressemblance avec les républiques anciennes, sejour con=
tinuel de la turbulence et du ferment des révolutions. s'il m'apartenoit de croire
et d'opiner en ces sortes de choses, je croirois encor, qu'aprésent plus que jamais, il
faut les laisser faire; que les représentants useroient aujourd'huy avec modération
de leurs avantages; qu'ils se choisiront de parfaits magistrats, bien scellés et bridés et qui
tost après regimberont en aristocrates, jusques a ce que nouvelle insurrection s'ensuive
et c'est ainsy que les malades de corps et foibles d'esprit qui ont foy, espérance, et charité
en la médecine, font de leur vie entière un cercle toujours renouvellé de guérisons et de
maladies, et ne laissent pas de vivre age d'homme avec cela.

adieu mon très cher et très essentiel amy, recevés de nouveau mes remerciments fai=
tes agréer mes Respects a vos dames, et je vous embrasse

Mirabeau

Etendue
intégrale
Citer comme
Mirabeau, Victor de Riqueti, marquis de, Lettre à Frédéric de Sacconay, Paris, 20 avril 1782, Collection privée. Selon la transcription établie par Lumières.Lausanne (Université de Lausanne), url: https://lumieres.unil.ch/fiches/trans/701/, version du 14.09.2020.
Remarque: nous vous recommandons pour l'impression d'utiliser le navigateur Safari.