Transcription

La Harpe, Frédéric-César de, Lettre à Henri Monod, [s.l.], 06 février 1792

Le 6e Fevrier 1792.

Infiniment sensible, mon cher ami, aux preuves
d'amitié, que vous m'avez données, je vous prierois de
vouloir bien me rendre le Service suivant. Je
desirerois avoir 1° L'Abrégé de l'Histoire éclésiastique
de Ruchat in 8° avec les 3 Dissertations qui l'accom=
pagnent 2° Le Coutumier de Quisard, 3° La Chronique
de Gruyères
. Peut être que vous pourriés les remettre à
quelques voyageurs: je serois curieux de les parcourir.
Vous m'obligeriez beaucoup aussi de remettre à mon
Cousin de Lully le Billet inclus, en le priant de s'inté=
resser pour que j'obtienne
ce que je desire, et qui
m'est nécessaire dans ce
moment.

Je me porte on ne peut
mieux, suis content, et
heureux. Fractus si illabatur orbis im=
pavidum ferient ruinae
. Mlle votre Cousine et sa
Compagne dansent demain chez moi avec quelques
Compatriotes et amis; c'est vous dire que toutes deux sont
bien portantes, et que nous somes de bonne humeur. J'ap=
proche du terme où je serai libre. Peut être sera
ce dans 3 ou 4 ans, et pourlors j'aurai le plaisir
de vous embrasser, on happier shore. Je n'ai que
le tems de vous écrire ces deux mots. Mes respects à me
des baisers au petit et à la petite. Ma feme vous dit
mille choses; car elle aime mon bon ami, elle aime
mon second moi même. Donnés moi de vos nouvelles, et
comptez pour la vie sur celui qui vous aime de tout son Coeur

l'imperturbable Del'Harpe.


Enveloppe

A Monsieur
Monsieur Monod Docteur
es Droits, Conseiller et Assesseur
baillival
a Morges


Etendue
intégrale
Citer comme
La Harpe, Frédéric-César de, Lettre à Henri Monod, [s.l.], 06 février 1792, cote  BCUL IS 1918/H33, 134. Selon la transcription établie par Lumières.Lausanne (Université de Lausanne), url: http://lumieres.unil.ch/fiches/trans/1115/, version du 22.05.2018.
Remarque: nous vous recommandons pour l'impression d'utiliser le navigateur Safari.