Fiche biographique

Vernes, Jacob (1728 - 1791)

Naissance
31.05.1728 à Genève
Décès
22.10.1791 à Genève
Confession
Protestant
Lieu d'origine
Genève
Nationalité
Suisse
Etat civil

Fils de Jean Georges, négociant, et de Françoise Marguerite née Marin. V. épouse en 1759 Marie-Françoise Clarenc, fille de Daniel, française, puis en deuxièmes noces en 1764 Marie-Anne Simonde, fille de François, capitaine au service de France, et troisièmes noces en 1775 Jeanne-Rosalie Fenou, fille de Jacques, française.

Biographie

"Etudes de théologie à Genève (1747-1751), consécration (1752). Voyages en France, Hollande et Angleterre (1752-1755). Pasteur à Céligny, à Saconnex et à Genève. Membre des Représentants, V. fut déposé en 1782 et exilé jusqu'en 1790. Outre des ouvrages théologiques, il publia une revue (Choix littéraire) et un roman (La Confidence philosophique, 1776). Parmi ses nombreux correspondants figurent Voltaire et Rousseau; son amitié avec ce dernier se détériora dès 1762 (Lettres sur le christianisme de Mr. J.J. Rousseau, adressées à Mr. I.L., 1763)."
(source: extrait tiré de M.-C. Pitassi, "Vernes, Jacob", in Dictionnaire historique de la Suisse, version du 03.01.2015)

Commentaires sur son oeuvre/ses écrits

En 1755, il fonde son périodique, le Choix littéraire, encouragé par Voltaire qui s'installait alors aux Délices. Voir D. Buyssens, 2008, p. 115-116 et le Dictionnaire des journaux.

Fonctions publiques et privées
  • 1761 - 1768  pasteur à Céligny
  • 1768 - 1770  pasteur à Saconnex
  • 1770 - 1782  pasteur à Genève
Sociétés et académies
Relations et contacts
  • Fille/Fils: Vernes, François

Note

  Public

Les dates de ses emplois de pasteur sont tirées de A. de Montet, Dictionnaire biographique des Genevois et des Vaudois qui se sont distingués dans leur pays ou à l’étranger, Lausanne : Georges Bridel, 1878, vol. 2, p. 606.

Fonds d'archives
Publications
Littérature secondaire