Fiche biographique

Guiguer de Prangins [-Clevland], Matilda (1758 - 1817)

Naissance
1758
Décès
19.07.1817 à Nyon
Confession
Protestant
Lieu d'origine
Nationalité
Anglais
Etat civil

Fille de John et de Sarah née Shuckburg. G. épouse le 4 juin 1778 Louis-François, son cousin par alliance. Enfants : Jean-Louis (1779-1779), Charles-Jules (1780-1840), Auguste-Albert (1782-1831), Albert-Louis (1783-1787), un enfant sans nom (1785-1785) et Mathilde (1787-1811).

Biographie

En 1776, G. a 18 ans et elle est en visite de longue durée à Prangins avec sa tante. Elle rencontre Louis-François, et ils tombent rapidement amoureux l'un de l'autre. G. repart pour Londres fin 1777 et Louis-François la rejoint en 1778 : ils se marient à Londres et rentrent à Prangins. G. écrit régulièrement dans le Journal de son mari, soit sous sa dictée, soit de ses propres mots, témoignant ainsi de la vie de château : l'intendance, les événements familiaux, culturels et politiques, la vie sociale, les lectures. Louis-François meurt en 1786, laissant G. en deuil : elle ne reprendra pas l'écriture du journal. G. voyage en Suisse et en France. Elle s'occupe de l'éducation de sa dernière fille, Matilde qui nait après le décès de son père, et qui meurt à 23 ans. G. voyage à nouveau en Suisse, s'établit à Nyon où elle meurt à l'âge de 59 ans après près de 30 ans de veuvage.
(source : d'après P. Lejeune, Aux origines du journal personnel : France, 1750-1815, 2016 et
L.-F. Guiguer de Prangins, Journal 1771-1786, 2009, vol. 3, p. 427-435)

Commentaires sur son oeuvre/ses écrits
Fonctions publiques et privées
Sociétés et académies
Relations et contacts

Fonds d'archives

Archives cantonales vaudoises (ACV), Fonds Guiguer de Prangins; Fonds de Mestral.

 

Ecrits non publiés
Littérature primaire
Littérature secondaire