Fiche biographique

Desmaizeaux, Pierre (v. 1673 - 1745)

Naissance
v. 1673 à Paillat (FR)
Décès
11.07.1745 à Londres
Confession
Protestant
Lieu d'origine
Paillat (Puy-de-Dôme)
Nationalité
Français, naturalisé anglais
Etat civil

Fils de Louis Desmaizeaux, pasteur, et de A. de Monteil. Il est naturalisé anglais en 1708 et épouse Ann Brown à Londres le 2 février 1740. Ils ont un fils né en 1729.

Biographie

D. entreprend des études à Bâle en 1688, puis suit des cours de théologie à Genève entre 1695 et 1699. En 1699, il voyage en Hollande, puis se rend en Angleterre où il s'établit en tant que précepteur. Il y entreprend l'année suivante une carrière littéraire.

Lors de ses voyages, il rencontre, en Hollande, Pierre Bayle, Charles de la Motte et quelques libraires, tandis qu'en Angleterre il est en contact avec Shaftesbury, Halifax et Saint-Evremond grâce aux recommandations de Bayle, ou encore avec le journaliste Addison ou John Toland. Il est encore introduit auprès de John Locke par Jean Leclerc en 1699. Ses contacts lui permettront d'obtenir une situation, ainsi qu'une pension du gouvernement dès 1710.

Dès 1730, suite à la perte de l'appui de ses protecteurs, pour la plupart décédés, il fait face à une situation financière difficile que sa collaboration avec la Bibliothèque raisonnée ne suffit pas à améliorer. Il termine enfin sa vie dans la précarité et est recueilli par un ancien employeur. Il semble être resté en Angleterre de 1699 à sa mort, en 1745.

(source: d'après J. Sgard, "Desmaizeaux, Pierre", in Dictionnaire des journalistes (1600-1789), notice 228, consulté le 22.08.2016)

Commentaires sur son oeuvre/ses écrits

"D. s'est spécialisé, dès son arrivée en Angleterre, dans la diffusion des nouvelles anglaises ; à ce titre, il a collaboré à un grand nombre de périodiques et a joué un rôle essentiel dans les relations entre les réfugiés et le continent. [...] ".

"Tour à tour écrivain, journaliste, correcteur, courtier en librairie, il a été en correspondance avec d'innombrables écrivains, catholiques ou protestants: Basnage, Beausobre, Barbeyrac, Bayle, Hume, La Chapelle, Coste, Bignon, La Martinière, Leibniz, Marais, Newton, etc. Sa correspondance, réunie au B[ritish] L[ibrary] [...] constitue le fonds le plus important du XVIIIe siècle, concernant la presse et la librairie; elle regroupe toutes les lettres qu'il a reçues [...]. Les lettres de D. sont dispersées dans les bibliothèques d'Europe (B.U. de Leyde, B.R. de Copenhague, B.P U. de Genève, B.H.P., B.N., etc.)".
(source: extrait tiré de J. Sgard, "Desmaizeaux, Pierre", in Dictionnaire des journalistes (1600-1789), notice 228, consulté le 22.08.2016)

Il travaille au sein de la Bibliothèque Raisonnée, en collaboration avec Jean Barbeyrac, où il publie de 1728 à 1744 des nouvelles littéraires d'Angleterre. D. est aussi l'auteur de plusieurs biographies, dont une "Vie de Pierre Bayle" parue en 1730.

Fonctions publiques et privées
Sociétés et académies
  • 1720 - v. 1745  Société royale - Londres
Relations et contacts

Fonds d'archives

British Library (BL), Western Manuscripts, Add MS 4281-4289.

Ecrits non publiés
Publications
Littérature primaire
Littérature secondaire