Fiche biographique

Vicat, Béat-Philippe (1715 - 1770)

Naissance
06.11.1715 à Aigle
Décès
25.09.1770 à Lausanne
Confession
Protestant
Lieu d'origine
Roybon (Dauphiné, France), Morges (1687), Aigle
Nationalité
Suisse (VD)
Etat civil

Fils de Jean, notaire et receveur, d’une famille dauphinoise du Refuge, et de Jeanne Catherine Römerstal. Epouse le 17.02.1741 Catherine Elisabeth Curtat (1712-1772), auteur d’études sur les abeilles, fille de Jean-Pierre, notaire et lieutenant de Montheron. Père de Philippe-Rodolphe (1742-1783), médecin.

Biographie

"V. étudia le droit à Bâle dès 1735, où il obtint son doctorat avec une thèse sur la profession d'avocat (Dissertatio juridica inauguralis de postulando, seu de advocatis, 1737). Il succéda sur concours à Charles Guillaume Loys de Bochat comme professeur de droit à l'académie de Lausanne (1741-1770, recteur 1746-1749, 1762-1765) et fut longtemps bibliothécaire de la bibliothèque académique (1749-1762), dont il dressa le catalogue en 1764. Egalement compétent en droit naturel, en droit romain et en droit local (Praelectio de successione testamentaria ex iure naturali, civili et statutario bernensi, 1748, leçon prononcée comme candidat à une chaire à Berne), il a laissé un volumineux Traité du droit naturel [...] (posthume, 1777). Il compila et édita de grands romanistes modernes (le Commentarius in IV. libros Institutionum juris civilis divi Justiniani de Johann Harpprecht, 1748; les Opera omnia de Cornelius van Bynkershoek, 1761). On lui doit un Vocabularium juris utriusque (1759), des études de droit comparé et de droit féodal, ainsi qu'une traduction française (Les libertés de l'Eglise helvétique, 1770) du De Helvetiorum juribus circa sacra de Joseph Anton Felix von Balthasar (1768). Ses Principes du droit féodal et emphytéotique à l'usage du Pays de Vaud sont restés manuscrits (Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne)."
(source : extrait tiré de A. Dufour, "Vicat, Béat-Philippe", in Dictionnaire historique de la Suisse, version du 22.05.2013)

"Il est le premier professeur à occuper une chaire uniquement de droit et non de droit et d'histoire. Il doit enseigner alternativement le droit naturel et le droit civil, c'est-à-dire romain, et non le droit coutumier vaudois. En 1748, Vicat concourt pour succéder à Gottlieb Jenner, nommé bailli d'Erlach, dans la chaire de droit civil et naturel de l'Académie de Berne. Sa démarche confirme que la chaire bernoise, plus proche du pouvoir, jouissait d'un prestige plus grand que celle de Lausanne. Candidat malheureux, puisque Sigmund Ludwig von Lerber a été choisi. [...] Le 9 septembre 1749, l'Académie propose la rédaction de deux catalogues, l'un par ordre de corps de bibliothèque et de rayons, l'autre par ordre alphabétique. Ce fut Vicat qui fut chargé de ce travail. Comme Ruchat, il entreprit une Histoire de l'Académie de Lausanne."
(source : extraits tirés de M. Kiener, Dictionnaire des professeurs de l'Académie de Lausanne (1537-1890), 2005, p. 571-572)

Commentaires sur son oeuvre/ses écrits

Son Traité du droit naturel est connu pour être l’unique spécimen rendu public de l’enseignement du droit naturel en Suisse romande, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.

"Vicat a prononcé une leçon d'épreuve consacrée à la succession testamentaire selon le droit naturel, civil et statutaire. Son étude est toutefois principalement axée sur la question, contreversée chez les sommités de l'Ecole, de savoir si le droit de tester est un principe de droit naturel"
(source: extrait tiré de M. Kiener, Dictionnaire des professeurs de l'Académie de Lausanne (1537-1890), 2005, p. 572)

Fonctions publiques et privées
  • 22.05.1741 - 25.09.1770  Professeur de droit à Lausanne
  • 1746 - 1749  Recteur de l'Académie à Lausanne
  • 1762 - 1765  Recteur de l'Académie à Lausanne
Sociétés et académies
  • 22.05.1741 - 1765  Académie - Lausanne
Relations et contacts
  • Fille/Fils: Vicat, Philippe-Rodolphe

Fonds d'archives
Publications
Littérature primaire
  • Manuscrit
    • Lagarde, Louis André, Cours de droit naturel donné par Béat Philippe Vicat copié pour François Reboul, [Lausanne], [s.d.]  [ fiche du manuscrit ]
    • Anonyme, Copie de l'abrégé de droit naturel de Béat Philippe Vicat, Lausanne, 1763  [ fiche du manuscrit ]
Littérature secondaire